Isolation Thermique

Les matériaux utilisés pour la construction d’un pavillon ou d’un immeuble ayant le plus souvent une forte conductivité thermique, il est nécessaire de mettre en place des matériaux d’isolation dont le rôle consiste à réduire le plus possible les déperditions de chaleur.

Une fois que les matériaux isolants sont posés correctement, le propriétaire du bien concerné a l’agréable surprise de constater que ses dépenses de chauffage sont sensiblement réduites.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

Ainsi, si le niveau d’isolation exigé par la réglementation thermique de 2012 est atteint, les factures de chauffage peuvent diminuer de plus de 50 % par rapport à ce qui concerne une maison mal isolée. 

De plus, certains matériaux peuvent améliorer l’insonorisation de la maison tout en réduisant sa consommation d’énergie. En conséquence, l’inconvénient qui résulte de l’éventuelle proximité d’un lieu bruyant est nettement atténué.

Enfin, la pose de l’isolation améliore toujours la valeur vénale et locative du logement, ce qui accroît la rentabilité des travaux effectués.

Isolation Thermique par Département

Voir plus

Une personne qui fait bâtir une maison ou qui achète un logement devant être rénové a le plus souvent intérêt à demander l’intervention d’un professionnel spécialisé dans l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments.

Si le propriétaire a acheté une maison ayant fait l’objet d’un mauvais diagnostic de performance énergétique, le spécialiste identifiera les causes de la surconsommation d’énergie et notamment les conséquences des ponts thermiques.

Il pourra indiquer au propriétaire quel est le mode d’isolation qui permettra de résoudre le mieux les problèmes et comment il est possible de calculer les économies qui résulteront du choix effectué.

Une mauvaise isolation des murs extérieurs de la maison constitue l’une des principales causes des gaspillages d’énergie. Pour remédier à ce problème, le propriétaire peut choisir de mettre en place les matériaux d’isolation à l’extérieur ou à l’intérieur des murs.

En choisissant de faire placer les matériaux sur les faces extérieures, il bénéficie d’une élimination très efficace des ponts thermiques et d’une isolation supérieure à celle que procureraient des panneaux fixés à l’intérieur.

Par ailleurs, les panneaux fixés à l’extérieur ne réduisent pas la surface disponible des pièces, mais ils peuvent diminuer leur clarté, surtout si les fenêtres sont petites ou si un bardage a été posé.

En outre, le recours à la pose des panneaux à l’extérieur est toujours plus coûteux qu’un placement de ces panneaux sur les faces intérieures des murs. Toutefois, la clarté des pièces est préservée si les panneaux sont posés à l’intérieur de la maison.

 

Les murs intérieurs peuvent devoir être isolés notamment s’ils séparent la pièce concernée du cellier ou de tout autre endroit non chauffé.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

En effet, l’air froid qui s’accumule dans un local non chauffé a toutes les chances d’envahir la pièce voisine si le mur qui sépare les deux pièces a une forte conductivité thermique.

Il résulte qu’en hiver, les occupants vont devoir accroître le chauffage de cette pièce, ce qui entraînera une augmentation de la facture.

Par ailleurs, l’isolation d’un mur intérieur de la maison peut accroître l’insonorisation de la pièce concernée. Ceci présente un gros avantage si cette pièce se trouve juste à côté d’un autre local très proche d’une source de bruit.

 

Les déperditions de chaleur qui sont consécutives à une insuffisance d’isolation du toit et des combles sont équivalentes à celles d’une mauvaise isolation des murs extérieurs.

En effet, le toit et des combles sont directement en contact avec l’air du dehors. Il résulte que le froid entre facilement dans la maison si le toit n’a pas d’isolation.

De plus, la chaleur produite à l’intérieur de l’édifice s’oriente vers les plafonds et elle peut fuir par le toit si l’isolation des plafonds est insuffisante.

En conséquence, si les combles sont utilisés en tant que pièces habitables, le toit ainsi que les combles doivent être isolés. Le type ainsi que l’épaisseur du matériau doivent donc être choisis avec autant de soin que celui qui est choisi pour l’isolation des murs.

Si le propriétaire ne juge pas nécessaire de chauffer les combles, il doit quand même isoler son toit pour éviter tout gaspillage  du chauffage des autres pièces de la maison.

En outre, les plafonds qui séparent les combles des pièces qui sont situées au-dessous doivent être revêtus d’un isolant efficace. Il faut par ailleurs penser à isoler le sol des combles.

Enfin, en ce qui concerne les locaux non chauffés qui se trouvent au-dessous des pièces habitables, il faut isoler leur plafond pour empêcher l’air froid qui s’y trouve de remonter vers la maison.

 

Compte tenu du fait que les pertes de chaleur résultant d’une mauvaise isolation des fenêtres peuvent atteindre entre 10 et 15 pour cent des dépenses de chauffage, l’isolation des fenêtres ne doit pas être négligée.

Les fenêtres modernes offrent une bonne isolation thermique, surtout si elles sont équipées d’un double vitrage.

 

Compte tenu des sommes à payer pour faire isoler un logement, il faut demander au spécialiste de l’isolation d’expliquer les formules qui permettront de calculer la future rentabilité des matériaux et des modes de pose qui peuvent être choisis.

Pour que les calculs soient exacts, il faut déduire du montant des devis présentés par les artisans le crédit d’impôt octroyé à toute personne qui fait mettre une isolation thermique dans sa résidence principale ainsi que les aides financières éventuellement accordées par les pouvoirs publics.

Enfin, la possibilité de bénéficier d’un éco-prêt gratuit si la maison concernée a été achevée avant 1990 doit être prise en compte.