Isolation thermique de vos fenêtres: quel prix ? Comment faire ?

Pour l’optimisation de la performance énergétique d’un appartement ou d’une maison, l’isolation thermique des fenêtres est primordiale, car la chaleur produite par les radiateurs fuit facilement à l’extérieur du bâtiment si les fenêtres ne sont pas assez étanches.

Il en résulte un alourdissement sensible des dépenses de chauffage.

 

Si la maison se trouve dans une commune où le climat est froid, il est conseillé de choisir un double vitrage. En effet, la couche d’air qui est conservée entre les deux vitres offre une isolation thermique très efficace.

De plus, le double vitrage évite la condensation sur les carreaux.

L’isolation thermique peut être améliorée par la mise en place d’un double vitrage à isolation renforcée. Sa capacité d’isolation thermique atteint le quadruple de celle d’une vitre simple.

Elle est au moins égale au double de celle d’un double vitrage normal.

Un double vitrage coûte en moyenne 200 € par mètre carré.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

Sa performance est presque équivalente à celle d’un triple vitrage qui est nettement plus coûteux.

 

Les fenêtres peuvent être fabriquées avec du bois, de l’aluminium ou du PVC.

Les capacités d’isolation thermique des  fenêtres en aluminium se sont sensiblement améliorées, car elles sont actuellement équipées d’un système de rupture de pont thermique qui atténue sensiblement les fuites de chaleur.

D’autre part, l’aluminium est très résistant et il offre la possibilité de choisir la couleur de la fenêtre.

Toutefois, le PVC qui est une matière plastique blanche opaque offre une très bonne isolation thermique et acoustique.

L’isolation est renforcée par la présence de chambres d’isolation et par les joints de frappe.

De plus, il est économique et il a une très bonne durabilité. Mais il n’est pas adapté aux grandes baies vitrées et il n’a pas la noblesse du bois.

Par ailleurs, il faut vérifier si ce matériau est autorisé par les règlements de la commune si l’on fait construire sa maison ou si l’on fait changer ses fenêtres.

En ce qui concerne le bois, il s’agit du matériau qui est le plus fréquemment utilisé. Il offre une très bonne isolation thermique si la structure de la fenêtre est suffisamment étanche.

Par ailleurs, les fenêtres en bois construites par l’industrie du bâtiment offrent souvent un très bon rapport qualité-prix.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

Actuellement, les fenêtres fabriquées avec du chêne ou d’autres bois nobles peuvent durer longtemps sans nécessiter de traitement spécifique.

Celles qui sont fabriquées avec d’autres essences de bois offrent une bonne durabilité, grâce aux traitements dont elles font l’objet pendant leur fabrication.

Cependant, les fenêtres en bois peint doivent être repeintes régulièrement.

Enfin, les industriels ont imaginé récemment des structures de fenêtres en bois et en aluminium.

Le bois est utilisé pour le côté intérieur de la fenêtre et l’aluminium est utilisé pour le côté extérieur.

Cette structure originale offre une excellente isolation thermique, un haut niveau de résistance aux intempéries et une durée de vie qui atteint plusieurs dizaines d’années.

Par ailleurs, la famille qui occupe la maison profite de la chaleur du bois à l’intérieur et ses fenêtres ne nécessitent aucun entretien.

Cependant, ce type de fenêtres est plus coûteux que les structures ne comportant qu’un seul matériau. Mais le surcoût peut être compensé par l’absence de dépenses d’entretien.

 

Le niveau d’isolation thermique du vitrage et de la structure d’une fenêtre est défini pâr un coefficient appelé Uw.

Celui de l’isolation thermique offerte par le vitrage est fixé par le coefficient Ug.

Pour que le crédit d’impôt soit accordé, l’Uw doit respecter les niveaux suivants :

Matériau utilisé

Uw à ne pas dépasser

Prix moyen

PVC

1,4

100 €

Bois

1,6

650 €

Aluminium

1,8

600 €

Les matériaux utilisés par la fabrication des fenêtres doivent par conséquent avoir une épaisseur promettant de respecter ces normes.

Toutefois, il faut aussi veiller à ce que la structure de la fenêtre soit parfaitement étanche.

En effet, la présence d’un faible espace libre entre deux éléments constituant la fenêtre peut suffire à réduire sensiblement l’isolation thermique.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux