Vaut-il mieux isoler un mur par l'intérieur ou l'extérieur ?

Lorsque l’on envisage de faire bâtir une maison ou de rénover un pavillon que l’on a acheté, l’on se demande s’il est préférable d’isoler les murs par l’intérieur ou par l’extérieur.

Chacun des deux procédés ayant ses avantages et ses points faibles, il faut prendre en compte les éléments suivants :

– Le climat qui règne dans la localité où se trouve la maison (en effet, l’isolation devra être plus forte si le climat est froid. Il faut aussi tenir compte des températures estivales)

– Les règlements d’urbanisme applicables dans la localité si une isolation par l’extérieur semble préférable. En effet, ces règlements peuvent imposer des contraintes ayant notamment pour but d’harmoniser l’aspect des maisons d’un quartier.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

En conséquence, si l’application des panneaux isolants modifie l’extérieur de la maison, il faudra choisir des matériaux et des couleurs autorisées par les règlements pour que l’autorisation de travaux soit accordée.

Toute infraction à cette règle expose son auteur à des sanctions.

– La possibilité pour la famille d’occuper éventuellement un autre logement pendant la durée des travaux si l’on choisit de faire une isolation par l’intérieur.

– La norme à respecter pour que le niveau d’isolation thermique réponde à la réglementation applicable. Cette norme dépend de la localisation du bien.

Il est donc recommandé de demander l’avis d’une personne qui connaît bien les dispositions qu’il faut prendre pour optimiser l’isolation thermique des maisons situées dans la zone géographique du lieu où l’on s’apprête à faire un investissement immobilier.

Si l’on fait construire une maison, l’on peut demander à l’architecte s’il connaît les coordonnées d’une telle personne.

 

Cette solution peut être appropriée pour la rénovation d’une maison ancienne, notamment parce qu’elle permet de remédier aux ponts thermiques qui sont à l’origine d’une fraction importante des pertes de chaleur en raison du fait que leur résistance thermique est faible.

Il en résulte que si une maison a de nombreux ponts thermiques, une isolation par l’extérieur peut permettre d’économiser au moins le dixième des dépenses de chauffage.

Cependant, elle est relativement coûteuse, car il faut prévoir une dépense moyenne de 100 € par mètre carré pour les matériaux et pour la pose.

Ce montant est justifié par le fait qu’il s’agit d’un chantier important nécessitant des compétences pointues ainsi que la mise en place d’un échafaudage tout autour de la maison.     

Il faut par conséquent évaluer avec soin la rentabilité potentielle du choix d’une isolation thermique par l’extérieur.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

La dépense peut être facilement rentabilisée si les murs de la maison ont de nombreux ponts thermiques et s’ils sont peu étanches.

S’ils n’ont que peu de ponts thermiques, il faut comparer toutes les solutions possibles.

D’autre part, il faut tenir compte du fait que la luminosité des pièces de la maison risque d’être réduite si les panneaux isolants ne laissent pas passer toute la lumière du jour.

Cet élément est important, car la maison peut perdre de la valeur si elle est moins lumineuse.

Enfin, elle ne permet pas de supprimer la froideur des murs des vieux édifices.

 

Cette méthode peut être intéressante pour une maison relativement moderne ou pour une maison que l’on fait bâtir  et dont les murs auront une bonne résistance thermique.

En effet, une bonne performance énergétique peut être atteinte dans ce cas et la dépense nettement inférieure à celle qui est exigée par une isolation par l’extérieur.

Toutefois, l’épaisseur des matériaux isolants réduit la surface des pièces de la maison sauf si le propriétaire peut se procurer un matériau sous vide.

En effet, un matériau isolant sous vide ayant 1 cm d’épaisseur offre la même isolation thermique qu’une plaque en laine de verre neuf fois plus épaisse ou qu’un panneau en polystyrène ayant 6 cm d’épaisseur.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation thermique