Quel prix et quelle méthode pour la pose d'une isolation thermique mince ?

Ce type de matériau est constitué de couches de matières isolantes séparées par des feuilles d’aluminium ou des films aluminisés.

Il a l’avantage d’avoir une efficacité équivalente à celle d’un isolant classique ayant une épaisseur triple.

Cependant, sa performance est modeste et il n’est pas suffisant pour assurer seul une isolation correcte du bâtiment. En effet, dans la mesure où l’exigence de présence  d’une couche d’air de chaque côté du matériau est respectée, la résistance thermique est le plus souvent inférieure à 2 m2K/W.

Si la maison se trouve en France métropolitaine, cette résistance est très insuffisante pour donner droit à la réduction d’impôt prévue pour les travaux ayant pour but d’accroître la performance énergétique d’une maison.

En effet, dans ce cas, la résistance thermique des matériaux mis en place doit être au moins égale à 3 m2K/W.   

De plus, l’isolation phonique qu’il procure est faible. Elle risque d’être très insuffisante si la maison est située près d’une source de bruit importante.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

Toutefois, si une maison a déjà une isolation thermique classique et si cette isolation ne procure pas toujours des résultats entièrement satisfaisants, un matériau mince peut permettre de remédier à cette insuffisance sans nécessiter des travaux lourds.

De plus, un isolant mince avantage de résister aux attaques des rongeurs et à l’humidité tout en étant souple et léger. Enfin, il peut refléter la lumière et il n’est pas toxique.

 

Ce travail n’exige pas des compétences très pointues, mais il doit être exécuté avec une grande minutie. En effet, si la qualité de la pose n’est pas suffisante, l’efficacité du matériau isolant sera diminuée.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

En conséquence, lorsque l’on met ce matériau en place, il faut commencer par le tendre avec le plus grand soin après l’avoir découpé en vue de faire en sorte qu’il ait exactement les mêmes dimensions que la surface sur laquelle il sera fixé.

Ceci est tout à fait capital pour éviter les ponts thermiques qui sont l’une des principales causes de gaspillages d’énergie.

La fixation des isolants minces s’effectue avec du mastic servant à coller et des agrafes spéciales. Ainsi, s’il est mis en place pour compléter l’isolation d’un toit, il doit être agrafé directement sur la charpente ou sur des tasseaux conçus dans ce but.

S’il est utilisé pour renforcer l’isolation d’un mur, il faut mettre d’abord les tasseaux et agrafer le matériau dessus.

Toutefois, les agrafes ne sont pas suffisantes pour garantir l’étanchéité de l’isolant. Il faut par conséquent ajouter un adhésif en aluminium qui permet  de rendre les joints parfaitement étanches.

Enfin, il ne faut pas oublier de laisser des couches d’air au-dessous du matériau et au-dessus. Il est souhaitable que les couches d’air aient chacune une épaisseur de 2 cm.

 

Le matériau peut coûter entre 10 et 20 € par mètre carré. Cependant, avant de choisir un matériau dont le prix est bas, il est recommandé de vérifier sa qualité avec soin pour ne pas risquer d’être confronté à une performance médiocre.

En outre, il faut ajouter le coût de la pose si le propriétaire considère qu’il a intérêt à faire appel à un artisan.

Ainsi, pour faire isoler des combles habitables par l’intérieur, il faut prévoir un coût de main-d’œuvre compris entre 30 et 40 € par mètre carré.

Il est donc judicieux de faire placer des matériaux isolants dans le cadre d’un chantier de rénovation complète d’une maison, car ceci peut permettre de bénéficier d’un prix global avantageux.   

Par ailleurs, pour réduire le coût de la mise en place de l’ensemble de l’isolation thermique, il peut être utile de demander à un technicien si la mise en place d’un matériau classique dont le coût est modique et d’un isolant mince peut procurer un bon résultat.

Cependant, pour pouvoir faire un bon diagnostic, il faut que le technicien examine les murs extérieurs et la toiture de la maison dans le but de repérer les causes de perte de chaleur.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation thermique