Isoler son plafond : pourquoi installer une isolation thermique ?

L’isolation d’un plafond peut améliorer le confort de la pièce en diminuant les bruits et en réduisant les pertes de chaleur.

Un renforcement de l’isolation phonique permet notamment de moins entendre le voisin du dessus lorsqu’il marche sur du parquet ou sur un sol en pierre, lorsqu’il déplace des meubles ou lorsqu’il fait fonctionner son téléviseur.

Il convient de rappeler à ce sujet que dans les bâtiments anciens, le bruit provenant de l’étage supérieur est souvent la première cause des nuisances sonores, surtout si le bâtiment se trouve dans une rue calme.

De plus, si l’on occupe un appartement et si l’appartement du dessus est mal chauffé ou mal isolé, l’isolation thermique du plafond permet de réduire les dépenses de chauffage en diminuant les pertes de chaleur et la pénétration de l’air froid dans l’appartement.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

D’autre part, cette isolation empêche la chaleur de rentrer dans l’appartement pendant l’été. Il en résulte une baisse des dépenses de ventilation.

Par ailleurs, pour qu’un bâtiment puisse être qualifié “bâtiment à basse consommation”, la réglementation thermique de 2012 exige la mise en place d’une isolation thermique au plafond.

Enfin, comme c’est le cas de tout investissement destiné à améliorer la performance énergétique et le confort du logement, l’isolation du plafond accroît la valeur vénale du bien. En conséquence, la plus-value réalisée lors de la revente est améliorée.

Un garage n’étant pas chauffé, il est indispensable d’isoler son plafond pour éviter que l’air froid qui s’y trouve pendant l’hiver ne puisse monter à l’intérieur de la pièce qui est située au-dessus.

En effet si cet air froid pénètre dans cette pièce, il en résultera une perte de chaleur et une hausse des dépenses d’énergie. 

Pour les plafonds tendus ou collés, il faut utiliser un matériau isolant rigide et mince qui est destiné à être fixé sur le plafond existant. Si le plafond est tendu, l’isolant n’a pas besoin d’être recouvert d’un matériau esthétique. Mais ce matériau doit être appliqué si le plafond est collé.

Si un faux plafond a été mis en place et si un espace est disponible entre ce faux plafond et le plafond de la pièce, il est possible de mettre en place un isolant épais.

 

Ces matériaux peuvent être composés d’une ou de plusieurs matières. La performance est meilleure lorsqu’il a plusieurs matières.

Les matériaux qui ne comportent qu’une seule matière sont appelés mono- composants. Fabriqués le plus souvent avec du polystyrène et du polychlorure de vinyle, ils sont vendus sous forme de rouleaux ou de dalles destinés à être collés au plafond.

Les matériaux isolants qui comportent plusieurs matières peuvent être fabriqués par exemple avec du liège et un matériau de synthèse. Un frein- vapeur est souvent ajouté pour éviter les problèmes résultant de l’humidité.

 

Ces matériaux sont souvent fabriqués avec des laines végétales ou minérales. Vendus sous forme de rouleaux, ils sont simples à poser, mais il faut leur appliquer un traitement destiné à leur permettre de résister aux parasites et au feu.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

La laine de verre a pour avantage spécifique de préserver à la fois du froid et du bruit.

Si elle a 10 cm d’épaisseur lorsqu’elle est appliquée sur un plafond, elle permet un gain acoustique moyen d’une vingtaine de décibels et elle offre une isolation thermique supérieure à la norme prévue par la réglementation.

Si l’isolant est placé à l’intérieur d’un faux plafond démontable, il est préférable d’utiliser un matériau mince qui sera fixé sur le plafond existant. En effet, un isolant épais risque de provoquer des fuites de poussière.

Par ailleurs, la mise en place d’un frein-vapeur constitué d’une membrane (ou de deux) est indispensable pour éviter toute dégradation des matériaux isolants par l’humidité ambiante.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux