Isolation

Un logement construit avant l’entrée en vigueur des normes imposant une basse consommation d’énergie peut avoir une performance énergétique médiocre, surtout si son ancienneté atteint plusieurs dizaines d’années.

En effet, même si les murs extérieurs sont épais, ceci ne peut pas les empêcher d’avoir une forte conductivité thermique. Cette conductivité qui s’ajoute à celle du toit est à l’origine d’importantes déperditions de chaleur, car en hiver l’air chaud fuit à l’extérieur pendant que l’air froid entre dans la maison.

Il en résulte que la famille qui occupe le logement doit consacrer un budget non négligeable à son chauffage.

Or, ces dépenses peuvent être réduites si des matériaux isolants adaptés sont posés aux endroits par lesquels la chaleur quitte la maison.

Economisez 35% sur votre isolation phonique

De plus, une bonne isolation du toit atténue les effets désagréables de la chaleur en été, ce qui permet une réduction des dépenses d’électricité entraînées par l’emploi des ventilateurs.

Par ailleurs, toute personne avisée doit savoir qu’une bonne performance énergétique valorise toujours un bien immobilier.

En effet, un particulier qui cherche à louer ou à acheter une maison ou un appartement est toujours attentif à la qualité de l’isolation thermique, car il sait que cette isolation aura une influence capitale sur ses futures dépenses de chauffage.

En conséquence, si le propriétaire de la maison envisage de la mettre en location, le futur locataire sera bien disposé en découvrant que l’isolation lui permettra de faire des économies.

L’acheteur d’une maison ayant fait l’objet d’un diagnostic énergétique moyen ou défavorable a toujours intérêt à commencer par faire effectuer un bilan complet des problèmes qui résultent notamment du gros œuvre du bâtiment.

Il doit donc demander à un spécialiste des problèmes d’isolation thermique des locaux d’examiner les parois de la maison ainsi que ses planchers et sa toiture.

Cet examen permet de localiser les lieux où les déperditions d’énergie sont les plus fortes. Le propriétaire de la maison dispose par conséquent d’informations capitales pour la préparation de l’isolation du bâtiment.

D’autre part, le spécialiste peut indiquer quels sont les matériaux qui pourraient offrir la meilleure résistance thermique ainsi que les niveaux de réticence thermique qui seront nécessaires pour aboutir à une réduction significative des pertes d’énergie.

Economisez 35% sur votre isolation phonique

En tenant compte du niveau de résistance thermique nécessaire et de la conductivité de chaque matériau, il est possible de calculer l’épaisseur qui sera nécessaire pour que l’objectif soit atteint.

En outre, le spécialiste peut faire des calculs qui permettront de connaître les économies qui pourraient être procurées par chaque matériau dont la pose est possible.

Si les travaux nécessaires doivent être financés par un emprunt, ces calculs permettent au propriétaire de savoir dans quelle mesure les échéances mensuelles de l’emprunt seront couvertes par les baisses des dépenses de chauffage.

 

Il faut en premier lieu tenir compte des recommandations du spécialiste de l’isolation thermique.

Dans la mesure où ce professionnel est compétent, il prend en compte les niveaux de conductivité thermique à compenser ainsi que le climat qui règne dans le secteur géographique où la maison se trouve.

La superficie ainsi que les caractéristiques de chacune des pièces dont l’isolation doit être effectuée.

En effet, s’il est possible de faire un choix entre les faces extérieures ou les faces intérieures des murs de la maison pour la pose de matériaux isolants, il convient de prendre en compte la surface disponible dans chaque pièce ainsi que son degré de luminosité.

Ceci s’explique par le fait que les matériaux isolants posés sur les faces extérieures des murs risquent de réduire la clarté de la pièce alors que la surface est entamée si les panneaux isolants sont placés sur les faces intérieures des murs.

Economisez 35% sur votre isolation phonique

Un éventuel problème d’humidité de tout mur devant être isolé.

En effet, si le matériau choisi risque d’être dégradé par l’humidité, il ne doit être posé que sur un mur parfaitement sec.

S’il n’est pas possible de faire en sorte qu’il en soit ainsi, il faut mettre un isolant qui ne craint pas l’humidité comme c’est le cas du liège.

Si le climat de la commune n’impose pas un niveau minimal de résistance thermique supérieur à celui qui est exigé pour l’application de l’avantage fiscal concernant la transition énergétique, il faut se conformer aux dispositions du code général des impôts.

Le texte applicable exige en effet une performance minimale pour que la réduction d’impôt puisse être consentie.

Ainsi, pour un pavillon se trouvant en métropole, des matériaux isolants placés sur les murs extérieurs de la maison doivent avoir une résistance thermique au moins égale à 3,7 m2K/W.

 

Le recours à un entrepreneur qui fournit le matériau est obligatoire pour bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 15 % de la facture concernant les travaux d’isolation.

Economisez 35% sur votre isolation phonique

Cet entrepreneur doit en outre avoir obtenu le statut de garant de l’environnement.

En conséquence, il faut demander un devis à chaque entrepreneur ayant obtenu ce statut et ayant une bonne réputation.

Il faut ensuite choisir l’entrepreneur qui propose les conditions les plus intéressantes pour répondre à l’ensemble des besoins exprimés notamment en faisant un travail totalement conforme aux recommandations du spécialiste des isolations thermiques.

 

Une personne dont les ressources sont relativement basses peut se faire aider par l’agence nationale de l’habitat qui verse une subvention calculée en fonction de ses revenus et du montant des travaux.