Isolation Toit

Étant donné que si l’isolation du toit d’une maison est défectueuse, ceci peut être à l’origine du tiers des déperditions de chaleur, le choix du matériau d’isolation est tout à fait capital.

En conséquence, il est recommandé de faire examiner la toiture ainsi que les murs de la maison par un spécialiste du traitement des gaspillages d’énergie.

Ce professionnel examinera toutes les parois de la maison, les planchers et la toiture en vue de repérer les ponts thermiques et les autres causes qui sont à l’origine des gaspillages de chaleur.

Après avoir terminé son évaluation, il pourra dire quel est le matériau qui réduira le mieux les fuites d’air chaud par le toit.

Economisez 35% sur votre isolation de toit

Il pourra également dire si la mise en place d’un matériau isolant sur les faces intérieures de la toiture sera suffisante ou s’il vaudrait mieux choisir une isolation extérieure.

 

Nature du matériau

Epaisseur (cm)

Résistance thermique (en M2 K/W)

Prix au m2 (en €)

Ouate de cellulose

30

7

16 € pour un sac

Liège expansé

24

6

80 €

Laine de lin ou de chanvre

24

6,5

28 €

Polyuréthane

14

6

50 €

Textile recyclé

26

6,3

23 €

Laine de mouton

30

8,5

33 €

Fibre de bois

24

6

33 €

Laine de roche

26

7

23 €

Laine de verre

24

6,8

15 €

Les isolants en laine ont l’avantage d’offrir un bon niveau de résistance thermique et acoustique  tout en étant économiques et non combustibles.

Cependant, avant de poser un isolant en aide, il faut faire en sorte que le toit soit préservé contre les infiltrations de toiture.

En effet, toute infiltration d’eau sur la laine peut provoquer des problèmes d’humilité et la naissance de moisissures.   

D’autre part, le liège expansé et l’ouate de cellulose ont une bonne capacité d’isolation phonique.

 

Pour optimiser l’isolation, il faut tenir compte des exigences et des contraintes indiquées ci-dessous :

La zone géographique où se trouve la maison et notamment son climat ainsi que le niveau de bruit du quartier. En effet, l’isolation doit être plus forte si les hivers sont très rigoureux et il faut choisir un matériau qui renforce également l’insonorisation si le quartier est bruyant.

Economisez 35% sur votre isolation de toit

1/ La surface de la toiture à isoler ;

2/ La nécessité du respect de l’environnement et de la santé des occupants de la maison. Il est donc préférable de choisir des matériaux écologiques, car ils ne risquent pas de causer des irritations comme c’est le cas des matériaux fabriqués avec des dérivés pétroliers.

3/ Le caractère impératif d’une forte résistance en cas d’incendie. En conséquence, une précaution spécifique doit être prise si l’on choisit un matériau tel que le polyuréthane.

4/ L’année d’achèvement du pavillon. En effet, les maisons les plus anciennes sont celles dont les performances énergétiques sont les plus basses.

5/ La nécessité de ne pas perturber la ventilation des combles ;

6/ La présence d’obstacles tels que les poutres ou les conduits de cheminée ;

7/ Le niveau de résistance thermique exigé pour l’octroi de la réduction d’impôt accordé au titre de la tradition énergétique. Pour un matériau placé sur les rampants de la toiture d’une maison située en France métropolitaine, cette résistance doit atteindre au moins 6 m2 K/W. En conséquence, un matériau mince ne peut pas suffire à lui seul pour répondre à cette exigence légale et pour assurer une isolation efficace. Sa résistance thermique est le plus souvent comprise entre 1 et 2 m2 K/W.

velit, sit fringilla venenatis, in accumsan vulputate, odio Praesent