Isolation Combles

Les combles d’une maison étant constitués par l’espace qui se trouve entre le toit et les pièces habitables, ils doivent être isolés même s’ils sont perdus.

L’objectif de cette isolation consiste à réduire le plus possible les gaspillages de chaleur en hiver et la pénétration d’un aitr parfois caniculaire en été.

En effet, il ne faut pas oublier qu’en hiver, le tiers des gaspillages d’énergie d’une maison résulte d’une mauvaise isolation des combles.

Ce gaspillage est causé par le fait que l’air chaud produit par l’installation de chauffage de la maison est naturellement poussé vers le toit par son poids qui est inférieur à celui de l’air froid.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

De plus, la forte conductivité thermique des matériaux utilisés pour la construction des murs et du toit permet l’entrée de l’air froid provenant de l’extérieur vers les pièces de la maison, ce qui ne peut qu’accroître la consommation d’énergie.

En été, l’isolation des combles joue également un rôle important pour le confort des occupants, car elle empêche la chaleur d’entrer dans la maison, ce qui permet à l’atmosphère de celle-ci de rester relativement fraîche.

Il en résulte notamment une baisse des dépenses d’électricité résultant de l’emploi des ventilateurs ou des appareils destinés à rafraîchir l’air.

L’insonorisation de la maison peut également être accrue avec une isolation thermique des combles dans la mesure où le matériau choisi améliore l’isolation phonique.

 

Une personne qui a acquis une maison et qui pense que la performance énergétique de son bien peut être améliorée a intérêt à commencer par faire examiner les combles ainsi que les murs et le toit par un spécialiste des problèmes d’isolation des bâtiments d’habitation.

Ce professionnel évalue la conductivité thermique des matériaux utilisés pour la construction du toit et des murs et il repère les ponts thermiques se trouvant à l’intérieur des combles.

Cet examen lui permet d’indiquer au propriétaire de la maison quel est le matériau qui conviendra le mieux pour une isolation optimale ainsi que l’épaisseur que ce matériau devra avoir pour que la résistance thermique soit satisfaisante.

Une fois qu’il est en possession du compte-rendu du technicien, le propriétaire a intérêt à choisir une entreprise certifiée en tant que garante de l’environnement pour la fourniture et pour la pose du matériau isolant.

Ce choix doit être effectué en se conformant aux recommandations du technicien et aux éléments suivants :

1/ La surface des combles qu’il faut isoler ;

2/ Les caractéristiques de la maison ainsi que son ancienneté, car il faut tenir compte du fait que les maisons anciennes sont celles dont les performances énergétiques sont les plus basses.

3/ Les spécificités du système de ventilation des combles ;

4/ Les problèmes d’humidité (le cas échéant) ;

5/ Les caractéristiques du climat du secteur où la maison est située ainsi que son exposition par rapport au soleil ;

6/ Les conséquences de la présence d’obstacles tels que l’escalier ou les poutres.

Le professionnel choisi va devoir d’abord mettre en place les suspentes et les chevrons sur lesquels il fixera le matériau isolant.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

Ce matériau doit répondre aux exigences suivantes :

Un haut niveau de résistance en cas d’incendie ainsi que l’absence totale de nocivité.

Il convient par conséquent d’éviter un matériau fabriqué avec des substances extraites du pétrole ainsi que le polystyrène ou le polyuréthane.

En effet, si l’un de ces deux matériaux s’enflamme, des vapeurs toxiques se dégagent.

Une épaisseur suffisante pour atteindre autant que possible un niveau de résistance thermique au moins égal à 8 m2 K/W.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

L’emploi d’un isolant mince doit donc être évité sauf pour compléter une isolation ayant déjà été mise en place.    

Le professionnel pose le matériau sur les chevrons préalablement mis en place. Ensuite, les fourrures et les parements sont placés par-dessus le matériau.

 

Des combles perdus sont caractérisés par le fait qu’ils ne peuvent pas être aménagés notamment à cause d’un toit insuffisamment haut.

Il faut par conséquent les isoler en appliquant sur le sol un matériau isolant ayant une épaisseur au moins égale à 30 cm.

Cette épaisseur est en effet nécessaire pour que la résistance thermique exigée pour l’attribution de la réduction d’impôt puisse être atteinte.

L’application du matériau se fait soit par une pause à la main si la hauteur du toit le permet. Si cette hauteur est trop faible, la pose peut être faite par soufflage au moyen d’un appareil spécial.   

Le budget à prévoir pour la pose d’une isolation des combles

S’il s’agit de combles perdus, la dépense est souvent relativement faible, car elle se situe dans une moyenne comprise entre 25 et 30 € par mètre carré. Il faut prévoir entre 60 et 70 € par mètre carré pour isoler des combles aménageables.

 

En premier lieu, si la maison a été achevée depuis au moins deux ans et si le propriétaire l’occupe en tant que résidence principale, une réduction d’impôt sur le revenu égale à 15 % du montant des travaux d’isolation est accordée.

Toutefois, la base de calcul de la réduction est limitée à un plafond de 8000 € pour un célibataire ou pour une personne vivant en concubinage. Pour un couple marié ou ayant conclu un PACS, le plafond est doublé.   

D’autre part, si la maison a été achevée avant le 1er janvier 1990 et si l’isolation des combles est incluse dans un bouquet de travaux demandés par le propriétaire, celui-ci peut bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro dont le montant peut atteindre 30 000 €.

Enfin, des aides financières peuvent être versées par l’Agence nationale de l’habitat ou par la collectivité territoriale dont dépend la maison.

Toutefois, pour pouvoir bénéficier de ces avantages, le propriétaire doit choisir une entreprise à laquelle une certification attestant qu’elle est garante de l’environnement a été délivrée.