Isolation thermique extérieure : Quelle épaisseur choisir ?

Toute personne qui achète ou qui fait bâtir un bien immobilier en vue d’y habiter ou de l’offrir à la location doit savoir qu’une isolation thermique efficace est capitale pour les raisons suivantes :

1/ En premier lieu, si les murs extérieurs offrent une isolation thermique suffisante, les dépenses de chauffage peuvent diminuer de 30 %. En effet, près du tiers des déperditions de chaleur passe par les murs.

2/ De plus, si le bien est destiné à être loué, les futurs locataires seront très sensibles à sa performance énergétique et ils seront nettement mieux disposés si une bonne isolation thermique leur permet d’avoir des dépenses de chauffage raisonnables ;

3/ Par ailleurs, lors de la revente du bien, la plus-value sera sensiblement améliorée si le diagnostic de performance énergétique est très bon.

En revanche, un mauvais classement peut entraîner une décote de 15 % dans certaines régions.   

 

Compte tenu du fait que la mise en place des panneaux d’isolation va modifier l’allure extérieure de la maison, le propriétaire doit faire une démarche auprès de la mairie de la commune pour s’assurer du fait que celle-ci ne s’oppose pas à son projet.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

En conséquence, il doit prendre connaissance des règlements d’urbanisme de la localité pour vérifier ce que ces textes autorisent en ce qui concerne la nature des matériaux d’isolation, leur épaisseur et leur couleur.

Les règlements municipaux peuvent avoir notamment pour but d’assurer l’harmonie de l’aspect des maisons situées dans une même zone géographique.

Après avoir obtenu l’autorisation de la municipalité, il faut demander à un professionnel compétent de commencer par examiner la maison en vue de localiser les ponts thermiques et d’identifier les principales causes de déperdition d’énergie.

Cette analyse permettra de savoir quel est le matériau dont la mise en place est autorisée par la mairie qui offrira la meilleure résolution thermique et phonique et quelle épaisseur il doit avoir pour que la performance soit optimale. 

Pour que le niveau d’isolation soit conforme aux exigences de la réglementation thermique de 2012, le matériau isolant destiné à être fixé sur les faces extérieures des murs de la maison doit avoir en principe une épaisseur au moins égale à 15 cm.

Mais l’épaisseur nécessaire varie en fonction de la nature du matériau et de sa conductivité thermique.

Ainsi, si cette conductivité est égale à 0,04 W(m.K), l’épaisseur nécessaire est de 16 centimètres alors qu’une épaisseur de 12 cm suffit si la conductivité ne dépasse pas 0,030 W(m.K)

L’ épaisseur de l’isolant doit être choisie en tenant compte du fait qu’elle joue un rôle important, car les premiers centimètres d’épaisseur constituent le principal obstacle au passage de l’air froid en diminuant la conductivité thermique du matériau.

La réglementation thermique exige que la résistance thermique du mur atteigne un niveau compris entre 2,3 m2. K/W et 2,8 m2. K/W.

La norme varie cependant en fonction du climat des zones géographiques.

Dans la mesure où les travaux et les matériaux sont fournis par la même entreprise et où ils respectent certains critères de performance, le contribuable qui les fait effectuer un droit à un crédit d’impôt dans la mesure où la maison lui sert de résidence principale et où elle a été achevée au moins depuis deux ans.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

L’entreprise choisie doit toutefois avoir une certification “RGE” et les travaux doivent permettre aux murs d’avoir une résistance thermique au moins égale à 3,7m2 K/W si la maison se trouve en métropole.

Il faut par conséquent vérifier attentivement la résistance thermique indiquée pour chaque matériau pouvant être choisi.

Après avoir éliminé toutes les entreprises qui n’ont pas la certification “RGE”, il faut envoyer une demande de devis à chaque entreprise présélectionnée et comparer minutieusement les offres reçues.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation thermique