Isolation thermique extérieure : Quel prix ?

La pose de panneaux d’isolation thermique sur les faces extérieures des murs d’un pavillon procure toujours une meilleure isolation thermique que la mise en place de matériaux sur les côtés intérieurs des murs.

En effet, ce procédé permet en premier lieu de se débarrasser des ponts thermiques qui sont l’une des principales origines des pertes de chaleur d’un pavillon.

En outre, si ces panneaux d’isolation sont mis en place à l’extérieur de la maison, la superficie des pièces est préservée, ce qui améliore l’espace vital des occupants.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

En conséquence, l’isolation thermique est souvent indiquée dans le cadre de la rénovation d’une maison ancienne ou dans le cas où la maison se trouve dans une commune où les températures sont basses en hiver.

Par ailleurs, s’il est possible de faire en sorte que les pièces conservent une luminosité suffisante en dépit de l’épaisseur des matériaux, une isolation thermique efficace accroît toujours la valeur du bien immobilier concerné.

 

En ce qui concerne la main-d’œuvre, il faut prévoir un coût moyen d’une centaine d’euros par mètre carré de surface pour chaque mur concerné.

Il résulte que le coût global de l’intervention de l’artisan peut s’élever au moins à 8000 € et qu’il peut dépasser 20 000 € si la maison est grande. Il faut ajouter à ce coût le prix des matériaux qui peut varier entre 15 et 50 ans par mètre carré.

En conséquence, pour faire un choix optimal, il est vivement conseillé de demander à un professionnel de l’isolation thermique des bâtiments d’examiner la maison en vue de repérer les principales causes de perte de chaleur.

Après avoir effectué son analyse, le professionnel pourra dire quels sont les matériaux qu’il conviendrait de poser ainsi que la performance qui peut être attendue de chacun d’eux.

Après avoir fait cette démarche, le propriétaire sait déjà ce qu’il a intérêt à faire pour optimiser son investissement.

Il doit par ailleurs se renseigner auprès de la mairie de la localité où se trouve la maison pour savoir quelles sont les conditions qu’il doit respecter pour que les travaux qu’il envisage puissent être autorisés.

La mairie sera notamment amenée à lui demander de respecter les restrictions qui sont éventuellement prévues par les arrêtés de la commune pour le choix des matériaux et du revêtement qui sera appliqué dessus.

Economisez 35% sur votre isolation thermique

Enfin, il faut bien entendu faire un appel d’offres auprès de toutes les entreprises qui ont obtenu une certification attestant qu’elles sont reconnues garantes de l’environnement ainsi qu’un label de qualité.

Les demandes de devis doivent indiquer précisément les impératifs qu’il faudra respecter pour que l’isolation soit conforme aux indications du professionnel et pour que les aides financières et fiscales puissent être accordées.

 

Tout contribuable domicilié en France peut bénéficier d’une réduction d’impôt s’il fait faire des travaux destinés à améliorer l’isolation thermique de sa maison.

Ce crédit d’impôt est accordé si l’entreprise choisie fournit elle-même les matériaux et si elle  a obtenu la certification “RGE” qui atteste qu’elle est garante de l’environnement.

La réduction d’impôt accordée s’élève à 15 % des dépenses engagées dans la limite d’un plafond de 8000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple. Si le contribuable a des enfants à charge, le plafond est majoré de 400 € par enfant.

 

Plusieurs catégories d’aides financières sont prévues pour les personnes qui rendent leur maison plus économe en énergie. Ainsi, l’Agence nationale de l’habitat verse des aides aux personnes dont les ressources sont modestes.

D’autre part, les collectivités territoriales peuvent verser des aides qui sont prévues pour l’amélioration des performances énergétiques des logements.

En conséquence, il est toujours judicieux de se renseigner auprès de la préfecture de son département ou de sa région pour connaître les aides dont  on pourrait bénéficier.

Enfin, si les travaux concernent une maison achevée avant 1990, le propriétaire peut bénéficier d’un crédit gratuit appelé “éco-prêt” d’un montant maximal de 30 000 €. 

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation thermique