Chaudière gaz tirage naturel : Quel prix ? Comment payer moins cher sa chaudière ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière gaz tirage naturel : Quel prix ? Comment payer moins cher ?

La chaudière à gaz au tirage naturel est très intéressante car il y a plusieurs gammes possibles.

 

La technologie d’une chaudière à tirage naturel et les normes de sécurité

Une chaudière à tirage naturel est caractérisée par le fait que les fumées produites par la combustion sont dirigées vers la cheminée de la maison en vue d’être évacuées à l’extérieur au lieu d’être évacuées par une ventouse.

Il faut par conséquent installer un conduit reliant la chaudière à la cheminée.

Afin d’éviter tout risque d’intoxication par le monoxyde de carbone, ce conduit doit répondre à des normes de sécurité rigoureuses.

Il doit notamment avoir une étanchéité irréprochable et pouvoir résister à l’acidité des fumées, aux effets de la condensation de vapeur d’eau effectuée par la chaudière ainsi qu’à l’acidité des fumées.

La cheminée doit aussi être adaptée aux caractéristiques des fumées produites par la chaudière, surtout si celle-ci a un système de condensation.

Il convient donc de faire installer un conduit flexible fabriqué avec du PPS pour que le conduit en maçonnerie soit préservé.

Par ailleurs, si la chaudière à tirage naturel est installée dans la cuisine, il ne faut pas faire installer une hotte reliée à l’extérieur, car ceci aurait des conséquences dangereuses.

Economisez jusqu’à 35%

 

Les fourchettes de prix moyen des chaudières à condensation capable de produire de l’eau chaude sanitaire

Prestation fournie     

Fourchettes de tarifs

Fourniture de la chaudière à tirage naturel et à condensation

Entre 3 000 € et 8 000 €

Installation de la chaudière

Entre 500 € et 1 500 €

La sélection de l’entreprise fournissant et installant la chaudière

Il faut avant tout déterminer les caractéristiques que la chaudière doit avoir pour procurer un confort de haut niveau aux occupants de la maison tout en mettant de faire un maximum d’économies.

Le premier critère est bien entendu la puissance qui sera nécessaire pour la production de l’eau chaude sanitaire et pour le chauffage du logement.

Pour la production d’eau chaude sanitaire, la puissance dépend du nombre de personnes qui demeurent dans la maison.

Nombre de personnes occupant le logement

Puissance nécessaire pour la production d’eau chaude

1 ou 2 personnes

23 KW

3 ou 4 personnes

28 KW

Au moins 5 personnes

33 KW

En ce qui concerne le chauffage des différentes pièces, la puissance qu’il nécessitera doit être calculée en tenant compte du volume total des pièces du logement ainsi que de la différence entre la température désirée par les occupants et la température la plus faible relevait de la commune en hiver.

Il faut aussi intégrer dans le calcul trois coefficients.

L’un d’eux dépend de la qualité de l’isolation de la maison.

Ensuite, il faut comparer les offres des entrepreneurs à même de proposer des chaudières répondant à l’exigence de puissance, de procéder à leur installation et ayant obtenu la reconnaissance de la qualité de garant de l’environnement.

Il faut demander des devis à plusieurs entrepreneurs ayant obtenu cette reconnaissance et comparer leurs offres en tenant compte des éléments suivants :

Le coût global de la fourniture de l’installation du modèle de chaudière choisi.

Le montant qui correspond à la consommation annuelle de gaz prévisible (si la maison peut bénéficier de la distribution de gaz de ville, il faut choisir une chaudière fonctionnant au gaz naturel qui coûte presque deux fois moins cher que le gaz propane).

Le coût annuel de l’entretien de la chaudière.

La comparaison de plusieurs devis permet souvent d’économiser au moins quelques centaines d’euros.

Elle est très simple à faire en utilisant notre site Internet qui permet de demander des devis simultanément à plusieurs entrepreneurs ayant tous le statut de garant de l’environnement.

 

Les aides financières permettant de réduire la facture

Pour tout logement bâti au plus tard, le 31 décembre 1989, les travaux améliorant la performance énergétique peuvent être financés avec un éco-prêt à taux zéro.

Ce crédit dont le montant maximal de 30 000 € peut être utilisé pour le remplacement d’une chaudière et pour d’autres prestations qui aideront le logement à consommer moins d’énergie.

Si la somme prêtée est consacrée uniquement au changement de la chaudière, ce changement doit réduire la consommation d’énergie du logement à des niveaux plus faibles que ceux qui sont indiqués ci-dessous :

Consommation annuelle de l’édifice avant le changement

Limite de consommation après la mise en place de la nouvelle chaudière à tirage naturel

Supérieure ou égale à 180 kWh/m2

150 kWh/m2

Inférieure à 180 kWh/m2

80 kWh/m2

D’autre part, l’Agence nationale de l’habitat peut accorder une subvention finançant partiellement le changement de la chaudière si les revenus du propriétaire du pavillon sont peu élevés.

Chaudière à Gaz : Quelles subventions existent ?