Chaudière à gaz murale à condensation : Comment ça marche ? Laquelle choisir ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière à gaz murale à condensation : Comment ça marche ? Laquelle choisir ?

Les chaudières à gaz ont une légitimité dans la maison car elles assurent la bonne distribution du chauffage.

 

La spécificité d’une chaudière à gaz murale à condensation

Une chaudière à gaz murale à condensation est destinée à être fixée sur un mur au lieu d’être attachée sur le sol.

En conséquence, il est possible de la fixer sur un mur de la salle de bains ou de la cuisine de la maison si un espace suffisant se trouve dans l’une de ses pièces.

On évite par conséquent d’installer la chaudière au sous-sol, ce qui aurait rendu la pose plus complexe et plus coûteuse.

Le système de condensation équipe la plupart des chaudières proposées à l’heure actuelle par les fabricants.

Une chaudière qui possède ce système coûte un peu plus cher à l’achat d’une chaudière classique.

Mais cela vaut la peine de payer la différence de prix, car la consommation de gaz d’une chaudière à condensation peut être inférieure de 25 % par rapport à celle d’une chaudière classique.

En effet, le système de condensation empêche la vapeur d’eau se trouvant dans les fumées d’être évacuée vers l’extérieur.

Cette vapeur d’eau est donc récupérée par la chaudière qui la dirige vers les radiateurs, ce qui évite de perdre sa chaleur.

En conséquence les occupants de la maison bénéficient en hiver d’un confort identique tout en dépensant moins d’argent pour se chauffer.

Par ailleurs, une chaudière à gaz murale à condensation peut être équipée d’un ballon d’eau chaude incorporé, ce qui évite d’acheter cet appareil en plus de la chaudière.

La capacité du ballon d’eau chaude peut être choisie en fonction de la surface de la maison et du nombre de salles de bains.

Economisez jusqu’à 35%

 

Les critères à prendre en compte pour le choix de ce type de chaudière

Si le propriétaire de la maison tient à pouvoir fixer sa chaudière sur un mur, il faut avant tout tenir compte du volume utilisable de l’espace prévu.

D’autre part, pour tirer le meilleur parti de la nouvelle chaudière, il est recommandé de tenir compte des critères suivants :

La puissance de chauffage dont la maison a besoin en hiver.

Cette puissance peut être diminuée si on corrige les éventuelles insuffisances de l’isolation thermique du pavillon.

En conséquence, si celui-ci n’a pas été bâti très récemment, il est judicieux de faire évaluer sa performance énergétique et de faire effectuer les travaux recommandés par le spécialiste.

Ensuite, il faut demander conseil à une personne qualifiée pour évaluer les besoins de chauffage résultant du climat du secteur où se trouve la maison.

L’occupation de la maison par ses occupants ainsi que l’importance des variations de température extérieures pendant les journées d’hiver.

Si la maison n’est pas occupée en permanence ou si les besoins de chauffage sont périodiquement réduits en raison de hausses régulières des températures notamment pendant les après-midis, la possibilité d’une régulation du chauffage permettra de réduire davantage la consommation de gaz.

Il peut donc être intéressant de choisir une chaudière équipée d’un régulateur ou d’un brûleur modulable qui permettent de régler le chauffage avec davantage de précision.

Si on choisit une chaudière contenant un ballon d’eau chaude, il faut prendre en compte la consommation d’eau chaude de la famille pour sélectionner un modèle ayant une capacité de production adaptée.

La possibilité d’un branchement de la maison au réseau de distribution de gaz de ville.

Si la maison peut profiter de cette distribution, il est recommandé de choisir une chaudière fonctionnant au gaz naturel.

Une chaudière fonctionnant au gaz propane revient nettement plus cher à cause du coût de son achat et de son installation.

De plus, le propane est plus coûteux que le gaz de ville comme le montre le tableau ci-dessous :

Nature du gaz

Budget annuel à prévoir pour le chauffage d’une maison ayant   une surface de 180 m2 et une isolation thermique performante

Gaz naturel de ville    

750 €

Gaz propane

1 300 €

 

Le choix du professionnel

Pour bénéficier d’un travail de pose de la chaudière pleinement satisfaisant, il est recommandé de choisir un entrepreneur s’engageant à fournir et à installer le modèle de chaudière choisi.

Cet entrepreneur doit avoir obtenu le statut de garant de l’environnement qui certifie son savoir-faire et qui peut donner droit à un éco- prêt à taux zéro ou à une subvention versée par l’Agence nationale de l’habitat.

L’eco-prêt à taux zéro peut être accordé si la maison a été achevée au plus tard le 31 décembre 1989.

En ce qui concerne la subvention versée par l’Agence nationale de l’habitat, elle est prévue pour les personnes ayant des revenus modestes.