Chaudière gaz haute performance : Comment ça marche ? Avantages et inconvénients de ces chaudières ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière gaz haute performance : Comment ça marche ? Avantages et inconvénients ?

Une chaudière peut permettre une économie d’énergie significative pour les nouveaux modèles.

 

Les caractéristiques d’une chaudière à haute performance énergétique

Une chaudière à haute performance énergétique est caractérisée par un rendement saisonnier (autrement appelé efficacité énergétique saisonnière ou ETAS) au moins égal à 90 %.

Ce rendement est le rapport entre l’énergie que la chaudière fournit chaque année à l’eau diffusée dans les radiateurs et la quantité de gaz consommée.

Ainsi, si une chaudière a un rendement de 90 %, cela signifie que le dixième de l’énergie a été perdu pendant la saison.

Bien qu’une chaudière à condensation permette de réduire la consommation de gaz grâce à son système de récupération de la vapeur d’eau, elle n’est pas forcément considérée comme une chaudière à haute performance énergétique.

Toutefois, la majorité des chaudières ayant cette caractéristique répond à ce critère, car le système de condensation permet d’obtenir une réduction moyenne de 25 % de la consommation de gaz.

Cette économie est réalisée par la vapeur d’eau qui est retenue et dont la chaleur est diffusée dans les radiateurs au lieu d’être perdue.

Les chaudières à très haute performance énergétique ont un rendement saisonnier dépassant 91 %.

En ce qui concerne les chaudières classiques dont certaines fonctionnent encore, certains modèles ont un rendement saisonnier ne dépassant pas 75 %.

 

Les prix des chaudières à haute ou très haute performance énergétique

Niveau de performance

Fourchette de prix

Haute performance énergétique

Entre 3 000 € et 7 000 €

Très haute performance énergétique

Entre 4 000 € et 8 000 €

Economisez jusqu’à 35%

 

Les appareils accroissant la performance de la chaudière

Un brûleur modulable peut adapter la chaleur diffusée à la demande des occupants du logement.

Grâce à cela, le réglage de la chaudière est régulièrement modifié entre le niveau maximal et le niveau minimal, ce qui permet d’avoir en permanence une combustion modérée, car les déclenchements intempestifs sont limités.

Il est aussi possible de faire installer un système de régulation électronique.

Ce système a les mêmes fonctionnalités qu’un thermostat, mais il offre des performances nettement supérieures.

Il intervient directement sur le fonctionnement des organes vitaux de la chaudière en vue d’adapter la puissance de chauffage délivrée aux besoins des occupants de la maison.

Or un simple thermostat n’a pas cette capacité, ce qui entraîne une utilisation constante de la puissance maximale de la chaudière.

De plus, la température des radiateurs est plus stable, ce qui accroît le confort des membres de la famille.

Enfin, une sonde extérieure peut être placée sur la façade qui est orientée vers le nord.

Cette sonde mesure les variations de température extérieure et elle transmet instantanément ses mesures à la chaudière qui peut adapter aussitôt l’intensité du chauffage.

Il en résulte des économies d’énergie et un confort accrus.

La combinaison de ces trois types d’appareils permet de tirer le meilleur parti des technologies modernes et d’optimiser le budget consacré au chauffage de la maison.

Le budget à prévoir pour leur achat peut être calculé en prenant en compte les tarifs suivants :

Nature de l’appareil

Prix approximatif

Module de régulation

400 €

Sonde extérieure

90 €

 

Le choix d’une chaudière à haute performance

Le principal inconvénient d’une chaudière à gaz à haute ou à très haute performance énergétique est son prix qui est supérieur à celui d’une chaudière plus classique.

En conséquence, pour optimiser le choix du modèle de chaudière à installer, il faut faire des calculs en vue savoir ce que va coûter l’utilisation de chaque modèle de chaudière pouvant être installé dans la maison.

Pour que ces calculs offrent le maximum de précision, il faut tenir compte des critères suivants :

Le prix d’achat et d’installation du modèle de chaudière sélectionné.

La consommation annuelle de gaz à prévoir.

Pour calculer cette consommation, il faut d’abord évaluer la puissance de chauffage qui sera nécessaire après avoir fait effectuer les travaux nécessaires pour l’amélioration de l’isolation thermique du pavillon.

À titre d’exemple, le budget annuel moyen à prévoir pour le chauffage d’une maison est le suivant :

Nature du gaz

Dépense annuelle à prévoir pour le chauffage d’un pavillon de 180 m²

Mise du circuit électrique aux normes

750 €

Remise à neuf de la plomberie

1 300 €

Les frais d’entretien de la chaudière.

Les économies qui résulteront de la mise en place d’un brûleur modulable, d’une sonde extérieure et d’un module de régulation.

Enfin, si la maison peut être reliée au système de distribution de gaz de ville, le choix d’une chaudière fonctionnant au gaz naturel s’impose, car son achat et son utilisation sont nettement plus économiques que ceux d’une chaudière fonctionnant au gaz propane.