Chaudière gaz : Avantages et inconvénients de ce type de chaudière ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière gaz : Avantages et inconvénients ?

Les chaudières à gaz sont essentielles car elles permettent une bonne température dans toute la maison.

 

Les principaux avantages d’une chaudière à gaz

Lorsqu’une chaudière peut être alimentée par un branchement au réseau de distribution de gaz naturel, le principal avantage est le caractère économique de ce mode de chauffage.

En effet, pour le chauffage d’un pavillon ayant une surface habitable de 180 m², bénéficiant d’une isolation thermique performante et d’un climat tempéré, les dépenses annuelles de gaz atteignent les montants suivants :

Nature du gaz

Budget annuel

Gaz naturel de ville

750 €

Gaz propane

1 300 €

Ceci démontre incontestablement que le chauffage au gaz est nettement moins coûteux que le chauffage au fioul ou à l’électricité.

De plus, contrairement à une chaudière fonctionnant au fuel, une chaudière à gaz préserve la planète en évitant d’aggraver le réchauffement du climat.

De plus, si la chaudière est alimentée au gaz naturel, elle n’a pas besoin d’espace de stockage alors que pour une chaudière alimentée au fioul, il faut une cuve pour stocker le combustible.

Il en résulte qu’une chaudière fonctionnant au gaz naturel peut n’occuper qu’un espace relativement modeste.

En outre, son installation est plus simple et plus économique.

Elle est par ailleurs moins chère que celle d’une chaudière à granulés.

Le rendement d’une chaudière à gaz peut être aussi amélioré par un système de condensation qui peut récupérer la vapeur d’eau en la prélevant dans les fumées résultant de la combustion.

La chaleur de cette vapeur d’eau est donc utilisée pour accroître le chauffage de l’eau qui va être envoyée vers les radiateurs.

Il en résulte une diminution de la consommation de gaz pour un confort maintenu.

Avec ce système, le rendement de la chaudière atteint au moins 100 %.

Les performances d’une chaudière alimentée par le gaz peuvent aussi être accrues par la mise en place d’un thermostat ou d’un programmateur.

En conséquence, la consommation de gaz peut être réduite à ce qui est vraiment nécessaire, car le fonctionnement de la chaudière peut être piloté en fonction du rythme de vie des occupants de la maison.

Un thermostat simple permet de maintenir une température constante en permettant un renforcement du chauffage si la température descend au-dessous du niveau fixé.

Si la température dépasse le niveau fixé, le chauffage se réduit ou il s’arrête.

Un thermostat programmable permet de régler le chauffage de manière plus personnalisée en fonction du niveau d’occupation du logement.

Ainsi, il est possible de régler le chauffage en fonction des horaires de présence de chaque membre de la famille dans la maison pendant la semaine et pendant le week-end.

En outre, les thermostats les plus récents permettent de programmer le chauffage avec davantage de précision, car il est possible de tenir compte des prévisions de la météo et ils peuvent être contrôlés à distance au moyen d’un téléphone portable.

Ainsi, après avoir éteint le chauffage avant de partir au bureau il est possible de le rallumer pendant le trajet de retour avant d’entrer dans la maison.

De plus, un thermostat ne coûte pas cher.

Les modèles les plus économiques coûtent entre 10 et 20 euros.

Mais pour un investissement compris entre 150 € et 300 €, on peut s’offrir un modèle programmable qui permettra de réduire encore plus les consommations de gaz.

En outre, une chaudière alimentée au gaz a une durée de vie atteignant environ 20 ans et son remplacement est simple.

Enfin, si la chaudière est équipée d’une ventouse, les fumées peuvent être évacuées sans qu’un branchement avec un conduit de cheminée soit nécessaire.

 

Les inconvénients que peut avoir une chaudière à gaz

Si la maison est située dans une commune isolée et si la chaudière ne peut pas être branchée sur le réseau de distribution de gaz naturel, il faut installer une citerne de stockage pour le gaz propane.

L’installation est donc plus encombrante et plus onéreuse.

Il en est de même en ce qui concerne l’utilisation, comme le révèle le tableau figurant ci-dessus.

Par ailleurs, une chaudière fonctionnant au gaz doit faire l’objet d’un entretien annuel pour que ses performances se maintiennent.

Chaque année, il faut faire examiner la chaudière par un technicien qui effectuera quelques réglages avant d’anticiper les éventuelles pannes.

Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’entretien après l’installation de la chaudière.

 

Le prix d’une chaudière à gaz et les aides possibles

Caractéristiques de la chaudière

Fourchettes de prix

Chaudière sans condensation

2 400 € à 7 200 €

Chaudière avec condensation

3 000 € à 8 000 €

Si une personne qui doit faire changer sa chaudière à gaz a des ressources annuelles inférieures aux plafonds prévus par les pouvoirs publics, elle peut notamment bénéficier d’une aide versée par l’Agence nationale de l’habitat.