Chaudière à gaz murale à condensation : Quel prix ? Comment payer moins cher sa chaudière ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière à gaz murale à condensation : Quel prix ? Comment payer moins cher ?

Les chaudières à gaz murale sont excellentes car il y a la possibilité d’avoir un chauffage qui soit très performant.

 

Les fourchettes de tarifs devant être prises en considération pour la préparation du budget

Prestation offerte par le professionnel   

Prix moyens

Fourniture d’une chaudière murale

3000 € à 5000 € pour une chaudière produisant aussi de l’eau chaude sanitaire. Pour les chaudières assurant seulement le chauffage, il faut  prévoir un budget minimal de  2000 € pour un pavillon de 200 m².

Pose de la chaudière

       500 € à 1500 € (le prix   dépend des éventuelles difficultés d’accès à la maison ou de celles qui peuvent  survenir pendant le chantier).

Economisez jusqu’à 35%

 

Le choix de la chaudière à gaz murale à condensation

Pour optimiser le budget devant être consacré à l’achat et à la fourniture d’une chaudière murale neuve, il faut commencer par calculer les dimensions maximales que le modèle choisi devra avoir pour pouvoir être inséré dans l’espace prévu.

D’autre part, il faut prendre en compte la puissance de chauffage qui sera nécessaire compte tenu de la surface de la maison et des températures de la commune en hiver.

Si la maison est ancienne et si sa consommation d’énergie est importante, il est judicieux de commencer par examiner l’opportunité d’un renforcement de son isolation thermique, car une isolation défectueuse entraîne toujours un gaspillage important.

En outre, il faut toujours choisir une chaudière fonctionnant au gaz naturel si la maison peut être branchée au réseau de distribution de gaz de ville.

Dans ce cas, le choix d’une chaudière fonctionnant avec du gaz propane est peu judicieux en raison des coûts d’achat, de pose et d’utilisation de ce type de chaudière.

Pour calculer l’économie pouvant être réalisée avec une chaudière fonctionnant au gaz de ville, il y a lieu de se baser sur le tableau suivant qui indique les budgets à prévoir pour le chauffage d’un pavillon bien isolé du froid et dont la surface habitable atteint 240 m².

 

Nature du gaz    

Budget annuel

Gaz naturel de ville

950 €

Gaz propane

1 600 €

Certains modèles de chaudières sont équipés d’un brûleur modulable ou d’un régulateur de chaleur.

Ces perfectionnements entraînent une différence de prix, mais la dépense supplémentaire peut-être rentabilisée par la possibilité offerte par ces appareils de mieux régler le chauffage en fonction de l’occupation de la maison ou des variations de température extérieure.

Il convient par conséquent de demander conseil à une personne qualifiée pour évaluer leur utilité.

Enfin, si la chaudière doit être équipée d’un ballon d’eau chaude, il faut prendre en compte la surface habitable, le nombre de salles de bains et le nombre de personnes qui vivent dans la maison.

 

Les autres démarches facilitant le financement de l’installation de la chaudière

La comparaison de plusieurs devis pour la fourniture et la pose de la chaudière

En faisant un appel d’offres auprès de plusieurs installateurs ayant tous obtenu le label de garant de l’environnement, il est possible de faire une économie non négligeable en profitant de l’offre la plus avantageuse.

Notre site Internet permet de faire cet appel d’offres en effectuant une démarche facile.

 

La demande d’une aide à l’Agence nationale de l’habitat

Un foyer qui est propriétaire de sa résidence principale, mais qui a des revenus modestes peut demander une subvention à cet organisme pour le remplacement de sa chaudière ou pour d’autres travaux dont la nécessité est incontestable.

La subvention versée est calculée en fonction du montant global du projet de travaux et des ressources du demandeur.

Toutefois, si la subvention est demandée pour un changement de chaudière, ce changement doit réduire insuffisamment la consommation d’énergie du pavillon.

 

L’éco-prêt à taux zéro

Le remplacement d’une chaudière vétuste obsolète peut être financé avec ce crédit si la construction du pavillon a été finie avant le 1er janvier 1990 et si le changement de chaudière permet à la consommation d’énergie de ne pas dépasser les normes suivantes :

Consommation annuelle de l’édifice avant le changement de la chaudière

Limite de consommation après la mise en place de la chaudière

Supérieure ou égale à 180 kWh/m2

150 kWh/m2

Inférieure à 180 kWh/m2

80 kWh/m2

Toutefois ces limites ne s’appliquent pas si l’éco-prêt à taux zéro finance également d’autres travaux accroissant la performance énergétique de la maison.

Une astuce consiste donc à demander ce crédit pour financer en même temps la pose de doubles vitrages ou de fenêtres neuves ou un renforcement de l’isolation du toit si elle est défectueuse.