Chaudière gaz appartement : Quelle chaudière choisir ? Quelle puissance est délivrée ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière gaz appartement : Quelle chaudière choisir ? Quelle puissance ?

La chaudière gaz pour un appartement est de très bonne qualité car elle permet dans sa version la plus moderne des économies d’énergie.

 

La puissance que la chaudière doit avoir

Surface de l’appartement

Puissance nécessaire uniquement pour le chauffage

Puissance nécessaire pour le chauffage et la production d’eau chaude

Moins de 100 m²   

Entre 12 et 20 kW

Entre 23 et 28 kW

Plus de 100 m²    

Au moins  21 kW

Entre 25 et 35 kW

 

Les critères à prendre en compte pour déterminer la puissance nécessaire

Il faut prendre en compte en premier lieu les besoins de chauffage de l’appartement.

Ces besoins dépendent des éléments suivants :

La rigueur des hivers de la commune.

Un appartement situé dans le nord de la France a besoin d’une chaudière plus puissante qu’un logement situé sur la Côte d’Azur ou en Martinique.

La surface de chacune des pièces ainsi que la hauteur des plafonds.

L’orientation des pièces et la situation de l’appartement à l’étage.

Les besoins de chauffage peuvent être en effet moins importants si l’appartement est situé entre deux autres appartements se trouvant au même étage et si toutes les pièces sont orientées vers le sud.

L’isolation thermique de l’appartement.

Si cette isolation est faible, il faut faire examiner l’appartement par un professionnel qui identifiera les causes des déperditions de chaleur.

Ceci permettra de savoir quels sont les travaux qui permettront une réduction des gaspillages d’énergie et des dépenses de chauffage.

Le nombre de salles de bains se trouvant dans l’appartement si la chaudière doit contenir un ballon d’eau chaude incorporé.

Economisez jusqu’à 35%

 

Le calcul de la puissance

Deux méthodes peuvent être employées pour calculer la puissance nécessaire pour que le logement soit chauffé d’une manière satisfaisante.

Si l’appartement a le bon nombre de radiateurs, il est possible d’additionner la puissance de tous les radiateurs et de majorer le résultat d’un cinquième.

L’autre méthode permet d’avoir un ordre de grandeur en calculant en premier lieu la puissance théorique (P) qui est égale au produit des trois facteurs suivants :

C : le coefficient de consommation d’énergie.

Ce coefficient est de 1,5 si l’isolation du logement est performante. Il s’élève à 1,6 si cette isolation est moyenne et à 2 si elle est faible.

DT : la différence de température entre la température minimale constatée à l’extérieur dans la région et la température moyenne désirée pour l’appartement.

V : le volume total de l’appartement qui est égal à la surface multipliée par la hauteur sous plafond.

Ensuite, il faut multiplier le résultat du calcul de P par 1,1, puis par 1,2.

Enfin, il faut calculer les besoins d’eau chaude sanitaire de l’ensemble des occupants du logement si on choisit une chaudière mixte.

Le plus souvent, la puissance nécessaire pour la production d’eau chaude sanitaire est supérieure à celle qu’il faut avoir le chauffage. Cette puissance dépend du nombre d’occupants de l’appartement.

Nombre de personnes occupant l’appartement

Puissance nécessaire pour la production d’eau chaude

1 ou 2 personnes

23 kW

3 ou 4 personnes

28 kW

À partir de 5 personnes

33 kW

 

Les raisons pour lesquelles un calcul précis des besoins de puissance de chauffage s’impose

Si la puissance de la chaudière choisie est insuffisante, la chaudière fonctionnera en permanence en surrégime, ce qui alourdira ses coûts d’utilisation et qui affaiblira le débit des robinets d’eau chaude ainsi que le chauffage du logement.

Si on choisit un modèle trop puissant, on fera une dépense excessive et la chaudière occupera un espace supérieur à celui qu’aurait occupé un modèle ayant une puissance suffisante.

 

Les autres critères de choix de la chaudière

Il est en premier lieu recommandé de choisir une chaudière ayant un système de condensation des vapeurs d’eau contenue dans les fumées produites par la combustion.

En effet, cet atout technologique permet de récupérer la chaleur de cette vapeur d’eau et de l’orienter vers les radiateurs, ce qui permet de réduire la consommation de gaz.

Le surcoût de la chaudière à condensation par rapport à une chaudière classique est donc amorti grâce à des factures de gaz moins élevées.

D’autre part, si l’immeuble est branché au réseau de distribution de gaz de ville, il faut choisir une chaudière fonctionnant avec du gaz naturel.

Ce type de gaz est nettement plus économique que le gaz propane avec lequel fonctionne une chaudière devant être installée dans un immeuble ne profitant pas du gaz de ville.

Pour chauffer un appartement de 120 m², les dépenses moyennes annuelles de gaz sont approximativement les suivantes :

Catégorie de gaz

Budget annuel approximatif

Gaz naturel

500 €

Gaz propane

950 €