Chaudière gaz silencieuse : Laquelle choisir pour son logement ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière gaz silencieuse : laquelle choisir ?

La chaudière à gaz silencieuse est très intéressante pour équiper le logement d’un système performant.

 

Les critères à prendre en compte pour bénéficier d’un chauffage silencieux

Le silence de fonctionnement d’une chaudière à gaz constitue un élément important du confort que cet appareil doit fournir aux occupants d’un logement.

De plus, ce silence a toujours un effet positif sur la valorisation d’un bien immobilier.

En conséquence, lors du choix de la chaudière, il faut s’informer au sujet du silence du modèle de chaudière ayant retenu l’attention et demander à écouter le fonctionnement de ce modèle si cela est possible.

En outre, il faut vérifier si l’échangeur de chaleur pourra être débarrassé facilement des impuretés ou du tartre accumulés.

Des claquements ou des bruits de bouillonnement sont souvent provoqués par la présence de tartre et d’autres impuretés dans cet organe.

Il convient aussi de se renseigner au sujet des réglages du régime de la pompe de circulation, car des bruits de cavitation peuvent résulter d’un fonctionnement trop lent de cet organe.

S’il fonctionne trop vite, ceci peut provoquer des sifflements.

Economisez jusqu’à 35%

 

Les autres critères dont dépend le choix de la chaudière

La chaudière choisie doit avoir une puissance adaptée aux besoins des occupants du logement.

Cette puissance dépend en particulier des éléments suivants :

1/ Les températures les plus faibles qui sont constatées dans la localité pendant les hivers.

2/ La puissance de la chaudière doit être calculée notamment en fonction de la différence entre ces températures et celle dont les occupants de la maison souhaitent bénéficier.

3/ Les performances de l’isolation de la maison.

Si ces performances sont basses, des travaux d’amélioration de l’isolation sont vivement conseillés.

La superficie la maison ainsi que la hauteur du plafond de chaque pièce.

Le nombre de personnes qui demeurent dans le pavillon.

La puissance globale nécessaire se calcule en additionnant les deux chiffres suivants :

La puissance exigée pour le chauffage de toutes les pièces.

Elle se calcule en multipliant le volume total de la maison par la différence de température visée ci-dessus.

Ensuite, on multiplie le résultat par un coefficient de consommation d’énergie qui dépend de la qualité de l’isolation de la maison.

La précision du calcul est ensuite améliorée en multipliant le résultat par 1,1 et par 1,2.

La puissance qu’il faut avoir pour produire la quantité d’eau chaude sanitaire qui correspond au nombre d’occupants du pavillon.

En outre, il est capital de choisir une chaudière ayant un système de compensation de la vapeur d’eau contenue dans les fumées.

Ce système permet en effet de tirer parti de la chaleur de cette vapeur d’eau en la réorientant vers le réseau de radiateurs. Il en résulte une diminution de la consommation de gaz.

Si cela est possible, il est aussi conseillé de choisir une chaudière à ventouse pour l’évacuation des fumées.

Ce dispositif améliore la sécurité des occupants de la maison en évitant d’avoir un conduit reliant la chaudière à la cheminée.

 

Le budget à prévoir pour la vente et pour l’installation d’une chaudière à gaz silencieuse

Prestation à fournir

Fourchettes de tarifs

Fourniture d’une chaudière produisant l’eau chaude sanitaire et ayant un système de condensation

3 000 € à 8 000 €

Installation de la chaudière

500 € à 1 500 €

Toutefois, pour bénéficier du meilleur rapport qualité-prix, il faut toujours comparer les offres de plusieurs installateurs ayant tous obtenu la reconnaissance de la qualité de garant de l’environnement.

En choisissant un installateur répondant à cette condition, on peut bénéficier des avantages financiers suivants :

1) Un financement par un éco-prêt à taux zéro si le logement concerné a été achevé le 31 décembre 1989 au plus tard et si la pose de la nouvelle chaudière réduit la consommation d’énergie du logement à des niveaux plus faibles que les limites suivantes.

Consommation annuelle de l’édifice avant le changement de la chaudière

Limite de consommation après la mise en place de la chaudière à gaz neuve

Supérieure ou égale à 180 kWh/m2

150 kWh/m2

Inférieure à 180 kWh/m2

80 kWh/m2

2) Une possibilité de subventions versée par l’Agence nationale de l’habitat si le demandeur n’a pas des revenus élevés.