Chaudière gaz pour plancher chauffant : Laquelle choisir ? Avantages et inconvénients pour le foyer

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière gaz pour plancher chauffant : Laquelle choisir ? Avantages et inconvénients

Le chauffage au plancher est pratique pour compléter un système de chauffage classique.

 

Les avantages et les inconvénients d’un chauffage par le plancher

Il est toujours judicieux de combiner un plancher chauffant avec des radiateurs émettant une chaleur douce, car ceci optimise les performances de l’installation de chauffage.

Les occupants de la maison profitent notamment des avantages suivants :

L’homogénéité de la répartition de la chaleur entre les différentes pièces de la maison.

Un confort accru, car il est possible de marcher pieds nus en hiver.

La compatibilité d’un chauffage par le plancher avec les différents types de revêtements tels que les parquets, la moquette, le carrelage ou le marbre.

Un petit gain de place résultant de la diminution du nombre de radiateurs.

D’autre part, si le système de chauffage par le sol est alimenté par une chaudière à condensation, les occupants du logement profitent en plus de la récupération des vapeurs d’eau par le système de condensation.

Ce système dirige ensuite la vapeur d’eau condensée vers le circuit de chauffage.

Il en résulte que les occupants de la maison bénéficient d’une réduction de la consommation de gaz tout en conservant la même température à l’intérieur.

Un chauffage par le plancher accroît les économies d’énergie procurée par une chaudière à condensation, car il n’a pas besoin d’être alimenté par de l’eau ayant une forte température.

En effet, contrairement à ce qui se passe avec les vieux radiateurs, un plancher chauffant a besoin d’une eau chauffée à une température limitée à 40 ou 45° pour être performant.

Or, les radiateurs anciens exigent une eau chauffée beaucoup plus fortement.

De plus, un plancher chauffant ne fait aucun bruit, contrairement aux vieux radiateurs et le sol des salles de bains est séché plus rapidement.

Par ailleurs, si le revêtement est adapté, un chauffage par le sol ne présente aucun risque dans la salle de bain.

Toutefois, l’installation d’un réseau de chauffage dans les planchers est assez coûteuse.

En effet, il faut prévoir un prix moyen compris entre 70 € et 110 € par mètre carré.

Prestation fournie

Prix approximatif

Vente d’une chaudière à gaz alimentée avec du gaz de ville et pouvant produire de l’eau chaude sanitaire

Entre 3 000 € et 5 000 €

Pose de la chaudière

Entre 500 € et 1 500 €

Si la maison n’est pas reliée au réseau de distribution de gaz de ville, il faut faire installer une chaudière fonctionnant au gaz propane dont le prix peut atteindre, voire dépasser 8000 €.

En effet, l’installation d’une citerne permettant de stocker le gaz propane liquéfié est indispensable.

Economisez jusqu’à 35%

 

Le choix d’une chaudière pour plancher chauffant

Il faut choisir un modèle ayant une puissance suffisante pour éviter tout fonctionnement en surrégime.

Pour calculer la puissance nécessaire, il faut prendre en compte les chiffres suivants :

La puissance nécessaire pour produire l’eau chaude sanitaire si on souhaite que la chaudière ait cette fonctionnalité.

Nombre de personnes occupant le logement

Puissance nécessaire pour la production d’eau chaude

1 ou 2 personnes

  23 kW

3 ou 4 personnes

  28 kW

À partir de 5 personnes

  33 kW

La puissance nécessaire pour que le chauffage de la toute de la maison soit suffisant. Cette puissance se calcule en utilisant la formule suivante :

Puissance en watts = Volume total des pièces à chauffer (en m3) x(différence entre la température souhaitée à l’intérieur de la maison et la température la plus froide constatée dans le qualité en hiver) x coefficient de consommation d’énergie x 1,1 x 1,2.

Le coefficient de consommation d’énergie à prendre en compte pour le calcul est fixé en fonction de la qualité de l’isolation thermique du logement.

Qualité de l’isolation thermique de la maison

Coefficient à prendre en compte

Médiocre

2

Moyenne

1,6

Bonne

1,5

Une fois que la puissance nécessaire est connue, il faut comparer les modèles de chaudière ayant cette puissance. Pour optimiser la rentabilisation de la chaudière, il faut prévoir le coût total annuel de son utilisation en prenant en compte :

1/ Le prix d’achat et les frais d’installation.

2/ La consommation annuelle de gaz prévisible.

3/ Les frais d’entretien.

Il convient par ailleurs de tenir compte du fait que certains perfectionnements peuvent accroître la performance de la chaudière.

C’est notamment le cas des brûleurs modulables et des régulateurs de température grâce auxquels les occupants peuvent régler le chauffage en fonction des températures extérieures et des périodes d’occupation du logement.

Un régulateur permet de réaliser des économies nettement supérieures à celles que procure un thermostat.