Chaudière à gaz hybride : Quel prix ? Comment payer moins cher pour son utilisation ?

ledabelleChaudièreChaudière GazChaudière à gaz hybride : Quel prix ? Comment payer moins cher ?

La chaudière à gaz hybride permet une meilleure répartition de la puissance de chauffe des différents chauffages de la maison.

 

Les tarifs qu’il faut prendre en compte pour l’installation d’une chaudière à gaz hybride

Un particulier qui souhaite faire installer une chaudière à gaz hybride dans sa maison doit prévoir son budget en prenant en compte les montants suivants :

Prestation fournie par le professionnel

Prix moyen taxes comprises

Fourniture de la chaudière si le le consommateur peut profiter d’un taux de TVA réduit

4 650 € à 8 500 €

Fourniture de la chaudière si le taux de TVA applicable est de 20%

5 300 € à 9 600 €

Installation de la chaudière

1 000 € à 2 000 €

Economisez jusqu’à 35%

 

Les caractéristiques d’une chaudière à gaz hybride

Les différences de prix entre les chaudières à gaz hybride et les chaudières à gaz ayant simplement un système de condensation s’expliquent par le fait que ces deux catégories de chaudière n’ont pas la même technologie.

Une chaudière à gaz hybride permet aux occupants de la maison de choisir entre le gaz et l’électricité pour son alimentation en énergie.

Il est donc possible d’adapter la consommation de la chaudière aux variations des prix du gaz et de l’électricité.

 

Le choix de la chaudière

Si une personne qui doit faire installer chez elle une chaudière neuve pense qu’une chaudière hybride pour être intéressante dans son cas, il faut qu’elle fasse une évaluation rigoureuse de l’intérêt du paiement de la différence de prix par rapport à une chaudière à condensation.

Le diagnostic d’un spécialiste du chauffage de maison l’aidera à savoir si le choix d’une chaudière à gaz hybride est réellement judicieux dans son cas.

Pour qu’il en soit ainsi, le budget qui devra être consacré au chauffage de la maison chaque année devrait être suffisamment réduit pour que le supplément de prix puisse être amorti.

L’étape suivante consiste à comparer les différents modèles.

Il faut prendre en compte les critères suivants :

• Les températures constatées en hiver dans la commune où la maison est située.

• La surface totale de la maison ainsi que l’orientation des différentes pièces.

En effet, une pièce orientée vers le sud bénéficie d’un meilleur ensoleillement qu’une pièce donnant sur le nord, ce qui permet d’avoir besoin de chauffage moins important.

Le calcul de la puissance qui sera nécessaire pour la maison est effectué en fonction de ces critères et des résultats pouvant être obtenus d’une éventuelle correction des insuffisances d’isolation thermique.

En effet, si l’isolation du toit est renforcée et si des fenêtres à double vitrage sont installées, Il sera possible de faire installer une chaudière moins puissante et moins coûteuse.

Si la maison peut être branchée au réseau de distribution de gaz de ville, il faut bien sûr choisir une chaudière hybride fonctionnant au gaz naturel.

En effet, une chaudière alimentée au gaz naturel coûte moins cher, car il n’est pas nécessaire de faire installer une citerne de stockage de gaz propane.

De plus, ce type de gaz est plus onéreux que le gaz de ville.

Pour chauffer un pavillon dont la superficie habitable atteint 240 m², les budgets moyens devant être consacrés chaque année pour le chauffage au gaz sont les suivants :

Nature du gaz    

Budget annuel

Gaz naturel de ville

950 €

Gaz propane

1 600 €

 

La recherche de l’installateur

Pour optimiser l’opération, il faut rechercher un installateur s’engageant à fournir le modèle de chaudière hybride choisi et à l’installer.

Il faut demander des devis à plusieurs installateurs ayant tous obtenu le label de garant de l’environnement.

Cette démarche est très simple pour toute personne qui se connecte sur notre site Internet.

Le choix d’un installateur ayant obtenu la reconnaissance de la qualité de garant de l’environnement permet de profiter d’un solide gage de fiabilité et de l’accès à des possibilités de financement intéressantes.

En premier lieu, si la construction de la maison a été achevée avant le 1er janvier 1990, le financement du changement de la chaudière peut être effectué avec un éco-prêt à taux zéro.

Cependant, il faut que le prêt finance une autre prestation réduisant la consommation d’énergie de la maison ou que la pose de la chaudière neuve réduise la consommation d’énergie du pavillon à des niveaux inférieurs aux chiffres suivants :

Consommation annuelle de l’édifice avec le changement de la chaudière

Limite de consommation après la mise en place de la chaudière neuve

Supérieure ou égale à 180 kWh/m2

150 kWh/m2

Inférieure à 180 kWh/m2

80 kWh/m2

D’autre part, si les revenus du propriétaire du pavillon n’excèdent pas certains plafonds, l’Agence nationale de l’habitat peut attribuer une aide pour le financement des travaux.