Fenêtre pour sous-sol : quel est le prix ? Pourquoi choisir ?

  1. Le budget à prévoir pour la pose d’une fenêtre dans un sous-sol
  2. Les démarches à effectuer pour connaître les critères de choix de la fenêtre en sous-sol
  3. Le choix, l’achat et la pose de la fenêtre

La pose d’une fenêtre nécessite un budget, une installation conséquente, il faut également se renseigner auprès des autorités.

 

Le budget à prévoir pour la pose d’une fenêtre dans un sous-sol

fenetre sous solCompte tenu du fait que le mur sur lequel la fenêtre devra être posée est très souvent un mur porteur, il faut demander l’avis d’un architecte pour vérifier dans quelles conditions le mur peut être préparé pour recevoir la fenêtre sans que la stabilité de la maison risque d’être compromise.

D’autre part, il faut prévoir les frais qui seront entraînés par la création de l’espace sur lequel la fête sera posée ainsi que la pose de cette fenêtre.

Le prix total de ces interventions peut atteindre entre 8000 et 10 000 €.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos fenêtres

En ce qui concerne, la fenêtre elle-même, les prix moyens des fenêtres ayant un simple vitrage sont approximativement les suivants :

Cas d’une fenêtre en PVC

Dimensions de la fenêtre

Prix moyen

1 m sur 1 m

470 €

60 cm sur 60 cm ( un seul vantail)

240 €

Cas d’un fenêtre en aluminium

Dimensions de la fenêtre

Prix moyen

1 m sur 1 m

570 €

60 cm sur 60 cm (un seul vantail)

300 €

Cas d’une fenêtre en bois

Dimensions de la fenêtre

Prix moyen

1 m sur 1 m

830 €

60 cm sur 60 cm (un seul vantail)

430 €

Dépense supplémentaire à prévoir pour un double ou triple vitrage

Catégorie du vitrage

Prix approcimatif

Double vitrage

230 € par mètre carré

Triple vitrage

160 € par mètre carré

 

Les démarches à effectuer pour connaître les critères de choix de la fenêtre en sous-sol

Il faut toujours commencer par signaler à la mairie de la localité et éventuellement au syndic de copropriété de l’immeuble le projet de pose d’une fenêtre au niveau du sous-sol.

En effet, l’autorisation de l’assemblée des propriétaires est obligatoire si le logement se trouve dans une copropriété.

Le matériau de la fenêtre devra être choisi en fonction des règlements de la commune et des remarques éventuelles formulées par les copropriétaires.

D’autre part, il faut demander l’avis d’un architecte si la pose de la fenêtre nécessite l’ouverture d’un mur porteur.

Après avoir examiné ce mur, l’architecte pourra indiquer les dimensions que la fenêtre pourra avoir ainsi que les critères qui devront être respectés.

Enfin, le projet de création de la fenêtre doit être signalé à l’assureur du logement.

Celui-ci pourra dire quelles sont les dispositions qui lui semblent nécessaires notamment pour éviter toute aggravation du risque de cambriolage.

Il faudra alors prendre toutes ses dispositions pour pouvoir bénéficier du maintien des garanties prévues par le contrat.

 

Le choix, l’achat et la pose de la fenêtre

Après l’étude de faisabilité du projet par un architecte et après la délivrance des autorisations de la mairie et éventuellement du syndic de copropriété du bâtiment, il faut choisir la fenêtre en tenant compte des critères suivants :

1/ Nécessité d’éviter de favoriser un éventuel cambriolage. Il faut faire poser des barreaux devant la fenêtre ou un double vitrage capable de résister à des tentatives d’effraction répétées.

2/ Conditions éventuellement exigées par la mairie ou par l’assemblée des copropriétaires ainsi que par l’assureur.

3/ Environnement du logement et climat auquel il est soumis. S’il se trouve dans une zone bruyante ou si son isolation thermique doit être adaptée à des hivers rigoureux, l’opportunité de la mise en place d’un double vitrage ou d’un triple vitrage doit être évaluée.

4/ Niveau souhaité en ce qui concerne l’amélioration de la clarté de la pièce. Une fenêtre en aluminium favorise davantage cette amélioration, car la surface de sa vitre est plus grande que celle d’une fenêtre en bois ayant les mêmes dimensions.

Pour trouver un modèle de fenêtre répondant à toutes ces conditions, il faut examiner les gammes de fenêtres proposées par les magasins spécialisés situés dans les environs de la maison ou de l’immeuble.

Après avoir comparé les modèles et choisi celui qui répond le mieux à ses attentes, le propriétaire de la maison peut l’acheter lui-même ou charger l’artisan qui réalisera la pose de faire cet achat.

Compte tenu de la dépense prévisible, l’artisan doit être choisi après la comparaison des offres de plusieurs professionnels auxquels des demandes de devis auront été préalablement adressées.

Ces demandes de devis doivent être faites après l’élimination des professionnels qui ne semblent pas dignes de confiance.

Enfin, il est toujours judicieux de demander un rabais à l’artisan retenu.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

Aenean ut lectus luctus sem, ipsum dolor quis in suscipit risus. id