Fenêtre châssis fixe : tout comprendre en quelques instants !

  1. L’intérêt de la pose de fenêtres à châssis fixe
  2. La formalité à remplir avant de faire poser des fenêtres à châssis fixe
  3. Le prix des fenêtres à châssis fixe
  4. La préparation de la pose de nouvelles fenêtres à châssis fixe
  5. Les démarches qu’il faut effectuer pour la pose de ces fenêtres

L’intérêt de la pose de fenêtres à châssis fixe

Une fenêtre à châssis fixe laisse entrer la lumière du jour dans la pièce où elle se trouve, mais elle ne peut pas s’ouvrir.

En conséquence, il peut être judicieux de faire poser ce type de fenêtre dans tout endroit qui a besoin d’être éclairé par le soleil, mais où la présence d’une fenêtre qui peut être ouverte ne s’impose pas.

Ainsi, une fenêtre à châssis fixe peut permettre d’accroître la clarté d’une cage d’escalier, d’un couloir ou d’une petite pièce telle qu’un débarras.

Il convient cependant de la faire poser sur la partie haute du mur pour mieux profiter de l’entrée du soleil.

En faisant poser une fenêtre à châssis fixe, le propriétaire de la maison profite d’une meilleure isolation thermique que s’il fait poser une fenêtre pouvant s’ouvrir.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos fenêtres

De plus, compte tenu du fait que la fenêtre n’a pas besoin d’être équipée d’un système d’ouverture, ses montants peuvent être plus fins, ce qui facilite l’entrée de la lumière.

 

La formalité à remplir avant de faire poser des fenêtres à châssis fixe

Si le projet de remplacement de fenêtres à châssis fixe entraîne une modification de l’aspect extérieur du pavillon, le propriétaire est tenu de faire une déclaration préalable de travaux à la mairie.

Il faut par conséquent vérifier si la pose d’une fenêtre à châssis fixe à l’endroit souhaité est permise par les règlements d’urbanisme municipaux.

 

Le prix des fenêtres à châssis fixe

Catégorie de carrelage

Prix moyen de la pose

Carrelage cérame

30 € par mètre carré

Carrelage en terre cuite

30 € par mètre carré

Carrelage en ciment

110 € par mètre carré

Le calcul du budget qui devra être consacré à la pose des fenêtres à châssis fixe doit prendre en compte le prix de la mise en place, ainsi que les suppléments qu’il faudra éventuellement acquitter pour la pose de doubles vitrages ou de triples vitrages.

Ces suppléments doivent être prévus en se basant sur les montants approximatifs suivants :

Type de vitrage

Prix moyen pour une fenêtre à châssis fixe

ayant une largeur de 40 et une hauteur de 55 cm

Double vitrage

40 €

Triple vitrage

60 €

La préparation de la pose de nouvelles fenêtres à châssis fixe

Si la mise en place de fenêtres à châssis fixe est prévue dans le cadre d’un projet de changement de fenêtres justifié par la nécessité de remédier à une insuffisance de l’isolation thermique et acoustique du pavillon, il est astucieux de demander à un professionnel de l’isolation des bâtiments d’examiner ledit pavillon.

Grâce à son expertise, le propriétaire de la maison pourra notamment savoir s’il serait judicieux de faire poser des fenêtres fixes à double vitrage ou à triple vitrage.

Si les pièces concernées sont exposées à des bruits fréquents ou intenses ou à des températures basses en hiver, il peut en être ainsi.

 

Les démarches qu’il faut effectuer pour la pose de ces fenêtres

Il faut demander des devis à tous les artisans ayant les qualifications nécessaires. Pour que chacun d’eux puisse préparer une offre adaptée aux besoins du client, celui-ci doit penser à donner les indications suivantes :

1/ Dimensions exactes des fenêtres à châssis fixe qui devront être posées

2/ Nature du matériau souhaité pour chacune d’elles

3/ Nature des vitrages qui devront être posés

Rappel des recommandations du spécialiste de l’isolation des maisons et éventuellement des conditions prévues par
les règlements de la commune pour la conformité des fenêtres qui seront posées.

En lisant les devis qui lui sont adressés, le consommateur doit d’abord vérifier s’ils contiennent toutes les mentions obligatoires.

Chaque artisan est notamment tenu d’indiquer ses propres coordonnées, ses numéros d’inscription dans les registres officiels et d’identification à la TVA, les montants retenus pour le calcul du devis global ainsi que le montant de la TVA et les taux appliqués pour chacune prestation.

Il doit également indiquer le montant total du devis toutes taxes comprises et rappeler les garanties accordées au client ainsi que les démarches que celui-ci devra faire pour présenter une éventuelle réclamation.

Par ailleurs, il doit indiquer la date à laquelle il pourra commencer les travaux et la date d’achèvement qui peut être prévue ainsi que les conditions et modalités d’exécution des engagements de chacune des parties.

Les devis reçus doivent être examinés de près et comparés.

Cette comparaison permet au consommateur de retenir l’offre qui lui permettra de tirer le meilleur parti de son budget.

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

Aenean commodo at justo nec tempus ipsum sed in