Rénovation

Une personne ayant acheté un logement achevé depuis plusieurs décennies a toujours intérêt à évaluer l’intérêt d’une rénovation complète surtout si les revêtements des sols ou des murs sont usés, si les dépenses de chauffage semblent élevées ou si l’insonorisation du logement semble insuffisante.

En effet, un logement édifié entre 1900 et 1980 a été conçu en fonction des goûts que les personnes avaient au moment de sa construction et des caractéristiques que son environnement possédait à cette époque.

Or, il faut tenir compte des transformations subies par l’environnement et de l’évolution du coût du chauffage.

En conséquence, une rénovation bien conduite peut rendre le logement plus agréable tout en le valorisant.

De plus, elle donne l’occasion de faire poser des matériaux isolants et éventuellement de remplacer les appareils de chauffage, ce qui entraîne une baisse importante de la consommation d’énergie.

 

La moyenne des tarifs demandés par les spécialistes de la rénovation des logements se situe à 1000 € par mètre carré de surface du logement concerné.

Ce montant est justifié par le fait qu’il faut prévoir un montant moyen de 350 € par mètre carré pour les travaux de restauration de gros œuvre.

Ainsi, si le toit doit être refait, il faut prévoir 85 € par mètre carré.

Un remplacement de la charpente coûte 15 000 € en moyenne.

En ce qui concerne les installations techniques, la remise aux normes du circuit électrique coûte en moyenne 135 € par mètre carré et il faut prévoir un prix moyen de 1400 € si la fonderie doit être refaite.

Pour les travaux permettant une réduction de la consommation d’énergie, les calculs doivent être faits en tenant compte des prix suivants :

Travaux concernés

Moyenne des prix demandés

Mise en place de matériaux calorifuges sur le toit

70 € par mètre carré

Fixation de matériaux isolants sur les côtés extérieurs des murs

130 € par mètre carré

Pose de produits calorifuges dans les combles

60 € par mètre carré

Remplacement d’un ballon d’eau chaude

1 500 €

Remplacement du système de chauffage

6 000 €

Fixation de produits calorifuges sur les côtés intérieurs des murs extérieurs

60 € par mètre carré

Economisez jusqu’à 35% sur votre rénovation

 

Toute personne qui fait réaliser des travaux ayant pour conséquence de rendre sa résidence principale plus économe en énergie a droit à un avantage fiscal constitué par une réduction de son impôt sur le revenu.

Les conditions d’application et de calcul de la réduction d’impôt peuvent être consultées dans ce dossier.

Cet avantage fiscal peut être complété par la mise en place d’un éco-prêt gratuit et dont le montant maximal peut atteindre 30 000 €. La durée de ce type de crédit peut atteindre 15 ans.

D’autre part, si les travaux sont effectués à la demande d’un ménage ayant des ressources peu élevées, l’Agence nationale de l’habitat peut attribuer une aide financière pouvant atteindre sous certaines conditions la moitié du montant global des travaux.

Notre dossier contient les indications concernant les conditions d’octroi de ce type d’aide pour les travaux permettant une diminution des dépenses d’énergie concernant le logement.

 

Compte tenu du montant de l’investissement à réaliser et de son importance pour la gestion du patrimoine, il est toujours astucieux de demander l’avis de professionnels compétents avant d’engager les travaux.

Ainsi en demandant à un architecte d’intérieur et à un professionnel qui connaît bien les perspectives d’évolution du marché immobilier, l’on peut savoir quels sont les matériaux et les réalisations qui sont les plus susceptibles d’entraîner une forte valorisation du bien.

Par ailleurs, un diagnostic effectué par un spécialiste de l’isolation thermique des logements permet de savoir ce qu’il faut faire pour obtenir une performance maximale des isolations thermiques dont la fixation est envisagée.

 

Afin d’éviter de s’exposer à de très mauvaises surprises, il faut avant tout refuser de prendre un quelconque engagement envers un professionnel qui travaille sans avoir souscrit les assurances obligatoires ou sans avoir déclaré son activité aux services officiels.

Il est très facile de contrôler sa déclaration en vérifiant s’il est inscrit sur le site Infogreffe ou sur le répertoire des métiers du département.

D’autre part, il faut toujours comparer les offres des professionnels qui semblent fiables après avoir envoyé à chacun d’eux une demande de devis indiquant précisément les exigences auxquelles la rénovation va devoir répondre.

fringilla libero libero. venenatis, commodo elit. massa dictum leo.