Serrurerie

Le serrurier en France est important pour fabriquer des doubles de clés ou bien remplacer des serrures.

En France, un professionnel qui est appelé couramment serrurier a en fait une qualification de serrurier-métallier qui lui permet de mettre en place ou de réparer des serrures et également de réaliser des interventions sur les types d’objets suivants :

1/ Les éléments en menuiserie métallique, à savoir, des vérandas, des baies vitrées, des fenêtres, des portes ou des verrières.

2/ Les tables et les autres meubles en métal.

3/ Les portails et les autres objets en fer forgé.

4/ Les charpentes et les escaliers en métal.

Pour exercer sa profession, il doit posséder au moins un CAP de serrurier-métallier et de préférence un baccalauréat professionnel de métallier ou éventuellement un BTS de métallier.

Economisez jusqu’à 35% sur vos serrures

 

Pour avoir les meilleures chances de bénéficier d’un travail de qualité et d’un tarif raisonnable, il est recommandé de rechercher les coordonnées d’un ou de plusieurs serruriers avant de devoir faire faire une intervention urgente.

Il est donc judicieux de se renseigner auprès de ses voisins, de son syndic d’immeuble ou de son bailleur pour avoir les coordonnées d’un serrurier sérieux et honnête.

Si ces démarches ne permet pas de trouver un professionnel, il est possible de contacter plusieurs serruriers proches de son domicile et qui sont si possibles agréés par un fabricant de serrures ou par un assureur qui garantit leur fiabilité.

Une autre démarche consiste à appeler le fabricant de la serrure que l’on a choisie pour sa porte et à lui demander s’il peut recommander un serrurier proche de chez soi.

En revanche, il convient de se méfier des professionnels qui distribuent des prospectus dans les boîtes aux lettres.

En effet, une vérification permet souvent de constater que l’entreprise dont les coordonnées sont indiquées sur les prospectus ou sur la carte de visite n’est en fait qu’une société-écran derrière laquelle un individu douteux peut se dissimuler.

D’autre part, il faut être attentif aux points suivants :

Si l’on appelle à un serrurier, celui-ci doit demander la marque de la serrure concernée ainsi que ses principales caractéristiques.

Ces précisions doivent lui permettre de vous donner une indication concernant le coût de l’intervention si celle-ci est simple.

1/ Le respect de l’obligation de faire un devis pour toute intervention non urgente coûtant au moins 150 € et du délai annoncé pour les travaux.

2/ L’attitude consistant à prendre le temps de comprendre le problème du client et de lui proposer la solution la plus appropriée en évitant de chercher à obtenir qu’il accepte une intervention trop coûteuse.

3/ La capacité de faire une intervention simple sans détériorer la porte si le client a laissé ses clés dans l’entrée de sa maison.

4/ Le caractère raisonnable des tarifs.

5/ Le matériel du serrurier qui doit notamment avoir les pièces de rechange les plus courantes dans sa camionnette.

6/ La restitution des pièces défectueuses dont l’expertise peut être utile en cas de litige. La conduite adoptée par le serrurier en cas d’urgence.

Dans ce cas, un serrurier fiable doit demander des précisions au téléphone pour pouvoir donner des indications sur la nature et sur le prix de l’intervention qui sera nécessaire.

La démarche la plus appropriée consiste donc à noter les coordonnées de deux ou trois serruriers agréés et répondant à toutes ces conditions.

En effet, il est prudent d’avoir les coordonnées d’au moins deux professionnels pour le cas où l’un d’eux ne serait pas disponible en cas d’urgence.

Il faut toujours demander au professionnel contacté d’envoyer un e-mail indiquant précisément le coût de ses déplacements ainsi que le montant facturé pour une heure de main-d’œuvre pour une intervention effectuée pendant un jour ouvrable, la nuit ou un jour férié.

Cette tâche qui est très simple vous permettra de savoir si des clients de ces entreprises ont publié des avis la concernant et si ces avis expriment de la satisfaction ou du mécontentement.

Vous pourrez ensuite contacter le serrurier qui fait l’objet des témoignages les plus élogieux.

 

Pour les interventions non urgentes, un serrurier honnête demande des tarifs proches de ceux qui sont indiqués ci-après :

Type d’intervention

Prix approximatif

Remplacement d’une clé ou création d’un double

35 €

Blindage d’une porte

530 €

Changement d’une serrure à trois points

450

Changement d’une serrure simple (déplacement non inclu).

Entre 70 et 100 €

Pour des interventions urgentes devant être faites un jour ouvrable, le prix peut être considéré comme raisonnable s’il est proche des montants suivants :

Catégorie d’intervention

Prix moyen   

Ouverture d’une porte non verrouillée

90 €

Ouverture d’une porte verrouillé

120 €

Si l’intervention doit être faite de nuit ou pendant un jour férié, il convient de s’assurer que le tarif demandé ne dépasse pas excessivement les montants suivants :

Catégorie d’intervention

Prix moyen    

Ouverture d’une porte non verrouillée

130 €

Ouverture d’une porte verrouillée

250 €

En cas de dépassement sensible des chiffres indiqués ci-dessus, il faut exiger des explications.

Economisez jusqu’à 35% sur vos serrures

 

En vertu des lois applicables, le serrurier doit établir une facture détaillée pour toute intervention.

Cette facture doit contenir les mentions suivantes :

1/ La raison sociale ainsi que l’adresse complète de l’entreprise de serrurerie.

2/ Son numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés s’il s’agit d’une société commerciale ou au répertoire des métiers s’il s’agit d’une entreprise artisanale.

3/ Le nom et l’adresse du client.

4/ La date à laquelle les travaux ont été réalisés.

5/ La nature exacte des pièces qui ont dû être remplacées.

6/ Le prix et la quantité de chaque pièce concernée.

7/ Le prix total de la main-d’œuvre (il convient de demander au serrurier de préciser le coût horaire ainsi que la durée totale de l’intervention).

8/ Le prix hors-taxes d’un éventuel déplacement (il faut vérifier si ce prix correspond au tarif indiqué dans la documentation du serrurier).

9/ Le montant total hors-taxes.

10/ Le montant de la TVA ainsi que le taux appliqué.

11/ Le prix total de l’intervention toutes taxes comprises.

 

Un serrurier qui n’est pas foncièrement honnête risque d’être tenté d’abuser de la situation dans laquelle se trouve un consommateur qui doit faire effectuer une réparation urgente, car il a oublié ses clés dans l’entrée de sa maison ou car il doit faire remplacer sa serrure avant de partir en vacances.

S’il procède ainsi et s’il réussit à spolier son client, il s’expose à des poursuites pénales pour abus de faiblesse.

En effet, la jurisprudence considère que ce délit qui est sanctionné par le Code de la consommation est caractérisé si le professionnel a profité d’une façon abusive du fait que l’urgence à laquelle le client devait faire face mettait celui-ci en position de faiblesse.

Ainsi, un serrurier qui profite du fait que le client est pressé pour lui réclamer une somme atteignant le double ou le triple des tarifs pratiqués habituellement pour l’intervention demandée peut être passible d’une peine d’amende ou de prison.

Mais si un consommateur n’a pas eu le temps de choisir un serrurier avant de devoir faire faire une intervention urgente, il peut demander au fabricant de sa serrure, à son assureur ou au commissariat de sa localité de lui indiquer les coordonnées d’un serrurier honnête.

Cette démarche peut lui éviter d’être victime d’une pratique frauduleuse.

Par ailleurs, il faut toujours se méfier d’un serrurier qui propose d’emblée le remplacement de la serrure ou du cylindre alors qu’une réparation simple devrait suffire.

Dans tous les cas, il faut exiger que le serrurier n’emporte pas les pièces remplacées pour pouvoir les faire éventuellement examiner.

Il faut également éviter de faire une confiance aveugle à un individu qui propose de percer la serrure si cela ne semble pas indispensable.

Enfin, il faut toujours refuser de payer des travaux que l’on n’a pas demandés par écrit.

Si le serrurier insiste pour recevoir une somme correspondant à des travaux qu’il a effectués sans demande expresse du client, il faut lui rappeler qu’il s’agit d’un délit pour lequel le code de la consommation prévoit des peines d’amendes ou de prison.

 

Si vous avez dû faire effectuer une intervention urgente et si après avoir payé, vous pensez que le serrurier a abusé de vous, sachez qu’il est judicieux de vous mettre en rapport avec le service de protection des consommateurs de la DIRECCTE dont dépend votre domicile.

Le rôle de cette autorité administrative consiste à réprimer les abus dont les consommateurs peuvent être victimes.

Il faut par conséquent que vous preniez rendez-vous avec un fonctionnaire travaillant dans cette administration et que vous lui présentiez les pièces suivantes :

1/ La facture établie par le serrurier.

2/ Les pièces qui permettent de penser qu’il s’est montré malhonnête.

Vous pouvez par exemple présenter des témoignages défavorables d’autres clients de ce serrurier qui ont été publiés sur Internet et que vous avez imprimés.

Si vous avez fait examiner la pièce qui devait être remplacée d’après le serrurier et pour laquelle une réparation simple aurait été suffisante, vous pouvez remettre le compte rendu de l’examen effectué.

Si le fonctionnaire considère que le délit d’abus de faiblesse est constitué, il y a lieu de faire comprendre énergiquement à ce serrurier que s’il n’accepte pas un règlement amiable, il sera tenu de comparaître devant un tribunal correctionnel.

Il faut donc lui faire parvenir un courrier recommandé avec accusé de réception pour lui réclamer le remboursement du montant indûment perçu.

Si cette démarche n’aboutit pas, vous devrez commencer par déposer une plainte auprès du procureur de la République qui pourra décider de classer l’affaire sans suite, de proposer une médiation pénale ou d’assigner le serrurier devant le tribunal correctionnel.

S’il décide une médiation pénale, le serrurier sera convoqué devant le délégué du Parquet qui l’incitera à vous dédommager.

Si le Parquet décide de classer le dossier sans suite, vous pourrez assigner le serrurier directement devant le tribunal correctionnel en vous constituant partie civile pour réclamer un dédommagement.

Dans ce cas, vous aurez intérêt à contacter une association d’aide aux victimes pour connaître le montant des dommages-intérêts que vous pourrez réclamer.

Si votre préjudice est important, l’association d’aide aux victimes pourra vous donner les coordonnées d’un bon avocat.

Sachez enfin que le tribunal correctionnel devant lequel vous serez convoqué en tant que partie civile aura la possibilité de condamner le serrurier indélicat à une peine avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve.

Cette mise à l’épreuve peut comporter une série d’obligations et notamment celle de dédommager toutes les victimes.

En conséquence, si la personne a été condamnée à ce type de sanction, elle risque d’être incarcérée si elle ne verse pas les sommes dues aux victimes.

nunc mi, dolor id, risus. leo Nullam felis commodo Aliquam