Echafaudage

Il existe plusieurs dispositions d’échafaudages avec des prix différents qui sont pratiqués selon les chantiers.

 

Le type d’échafaudage le plus connu est l’échafaudage fixe qui est également appelé échafaudage à pied.

Ayant un piétement directement posé sur le sol, il est souvent utilisé pour les chantiers de rénovation et de construction d’un bâtiment, car il offre la possibilité de manier des éléments lourds sans prendre de risques.

La sécurité des salariés est assurée par des garde-fous dont la hauteur dépasse 1 m et par des plateaux qui permettent de se déplacer commodément.

Par ailleurs, les risques d’accident sont limités par le fait que l’on accède au plateau de travail en passant par une échelle courte et par une petite trappe.

Si l’installation d’un échafaudage fixe n’est pas possible notamment à cause d’un terrain qui ne permet pas de faire en sorte que la sécurité de l’ensemble soit satisfaisante, l’on peut mettre en place un échafaudage suspendu qui n’est pas fixé sur le sol.

Il en est ainsi si le terrain n’est pas assez plat ou s’il présente un dénivelé important.

Ce type d’échafaudage peut également être mis en place si les tâches nécessitent des déplacements verticaux comme c’est parfois le cas s’il faut nettoyer ou repeindre des surfaces.

Enfin, les échafaudages mobiles qui sont montés sur des roues facilitent les tâches des personnes qui doivent souvent se déplacer autour du bâtiment pendant leur travail.

Trois types d’échafaudages mobiles peuvent être utilisés :

1/ Les échafaudages roulants avec lesquels la plupart des travaux domestiques peuvent être effectué.

2/ Les échafaudages prévus pour les travaux concernant les escaliers.

3/ Les échafaudages pliants qui sont faciles à stocker.

 

Avant de louer ou d’acheter un échafaudage en vue de faire des travaux sur sa maison, il faut vérifier s’ils sont totalement conformes aux normes applicables.

Un échafaudage domestique doit notamment être capable de supporter une charge comprise entre 75 et 200 kilos par mètre cube.

En ce qui concerne les garde-corps temporaires, ils doivent respecter la norme NF EN 13374.

Pour les autres catégories d’échafaudages, les normes applicables sont les suivantes :

Catégorie d’échafaudage

Norme applicable

Echafaudage roulant ayant une hauteur peu élevée

NF P 93-520

Echafaudage utilisé pour bâtir ou pour rénover une façade

NF EN 12810

Echafaudage suspendu

NF EN 12385

Recevez 3 devis et économisez jusqu’à 35% sur vos travaux

 

L’achat d’un échafaudage peut coûter jusqu’à 2000 € pour un modèle destiné à un particulier qui veut faire des travaux sur la façade et sur le toit de sa maison.

Si la maison n’a qu’un seul étage, il faut prévoir un budget de quelques centaines d’euros.

Une location est plus économique si le chantier ne dure pas plus de sept ou huit jours.

Ainsi, un échafaudage de façade permettant une hauteur maximale de travail de 10 m et offrant un espace disponible de 90 m² peut être loué pour un prix de 220 € par jour.

Pour un échafaudage roulant offrant une hauteur de travail de 4 m et dont le plateau mesure 70 cm de large sur 2 m de long, le prix moyen s’élève à 50 € par jour.

Par ailleurs, la société qui propose de louer des échafaudages offre souvent des services supplémentaires qui facilitent la tâche de son client.

Ainsi, elle peut se charger de la conception d’un échafaudage sur-mesure, du transport du matériel ainsi que de la mise en place de l’échafaudage et de son démontage.

Enfin, une personne qui a besoin de faire des travaux risquant de durer plus d’une semaine, mais qui ne peut pas acheter un échafaudage neuf peut envisager l’achat d’un échafaudage d’occasion.

 

Il faut en premier lieu éviter de monter soi-même un échafaudage, car son utilisation risque d’être très dangereuse.

En outre, si la société qui loue l’échafaudage ne se charge pas de son montage, il faut exiger une notice indiquant la marche à suivre pour ledit montage ainsi que les consignes de sécurité.

Praesent dolor. mattis amet, velit, elementum id luctus sit felis vel,