Déterminer la bonne épaisseur pour votre isolation

La résistance thermique d’un matériau isolant dépend de sa nature et de son épaisseur.

En conséquence, il faut choisir un matériau dont la catégorie et l’épaisseur permettront d’atteindre le niveau de résistance thermique qui est nécessaire pour réduire significativement les dépenses de chauffage compte tenu du climat de la localité dans laquelle la maison concernée se trouve.

Par ailleurs, les textes qui concernent les avantages fiscaux et financiers accordés aux personnes qui investissent en vue d’améliorer la performance énergétique de leur résidence principale exigent que les matériaux posés aient une résistance thermique minimale.

Le choix concernant l’épaisseur du matériau doit donc tenir compte de cette obligation.

Enfin, une personne qui doit améliorer la résistance thermique de sa maison a intérêt à demander à un spécialiste de l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments de réaliser un examen approfondi des murs et du toit de son bien.

Cette analyse a pour but d’identifier les principales causes de déperdition d’énergie et de rechercher les solutions les plus appropriées.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation

Elle permet notamment de connaître la catégorie ainsi que l’épaisseur de chacun des matériaux isolants qui devront être posés.

 

Pour les maisons se trouvant en métropole, ces niveaux sont les suivants :

Nature de la surface à isoler

Niveau de résistance thermique exigé

Plancher inférieur sur sous-sol, sur passage, ouvert ou sur vide sanitaire

3 m2K/W

Murs extérieurs

3,7 m2K/W

Toits-terrasses

4,5 m2K/W

Sols de combles perdus

7 m2K/W

Plafonds de combles et rampants de toiture

6 m2K/W

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation

Pour les maisons situées en outre-mer, il faut respecter les normes suivantes :

Nature de la surface à isoler

Niveau de résistance thermique exigé

Plancher inférieur sur sous-sol, sur passage, ouvert ou sur vide sanitaire

3 m2K/W

Murs extérieurs

0,5 m2K/W

Toits-terrasses

1,5 m2K/W

Sols de combles perdus

1,5 m2K/W

Plafonds de combles et rampants de toiture

1,5 m2K/W

L’épaisseur des matériaux choisis doit par conséquent être suffisante pour que ces niveaux soient respectés.

Par ailleurs, il faut que la facture de l’entreprise qui est chargée de fournir et de poser les matériaux précise le niveau de résistance thermique offert par chacun d’eux.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation

Le choix doit être fait en fonction des températures hivernales de la commune et de l’année au cours de laquelle la construction de la maison a été achevée.

En effet, plus un pavillon est ancien, plus il a besoin d’une isolation thermique forte.
Cependant, il faut aussi tenir compte du fait que la pose de matériaux isolants constitue un investissement à long terme.

Il faut par conséquent choisir l’épaisseur en prenant en compte le fait que la performance doit se maintenir pendant toute la durée de vie du matériau.

Par ailleurs, il ne serait pas judicieux de choisir des matériaux ayant une épaisseur réduite pour faire des économies.

En effet, la différence de prix qui correspond à 1 cm d’épaisseur supplémentaire s’élève en moyenne à 0,90 € par mètre carré.

Cette différence de coût est toujours compensée par la baisse des dépenses de chauffage qui résulte du choix d’un matériau suffisamment épais.

Nature du matériau

Epaisseur nécessaire en cm

Chanvre

45

Liège

25

Fibre de bois

20

Laine de mouton

20

Ouate de cellulose

20

Laine de verre ou de roche

20

Polystyrène expansé

18

Polystyrène extrudé

16

Polyuréthane

12

En conséquence, s’il faut isoler le sol des combles perdus d’une maison située en France métropolitaine, le matériau utilisé doit théoriquement.

Avoir une épaisseur dépassant les chiffres d’au moins 40 % pour que le crédit d’impôt puisse être demandé.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation