Entreprise isolation : Comment choisir ?

  1. Les principes essentiels à retenir pour faire un choix judicieux
  2. L'évaluation des besoins d'isolation du bâtiment
  3. Le choix des matériaux

Les principes essentiels à retenir pour faire un choix judicieux

Toute personne qui achète un bien immobilier ne tarde pas à découvrir que s’il est mal isolé, les factures de chauffage sont souvent assez lourdes. Elle est donc amenée à envisager des travaux destinés à renforcer l’isolation thermique du bien.

En conséquence, elle recherche un entrepreneur proposant des conditions intéressantes pour répondre à l’ensemble de ses besoins.

Pour avoir les meilleures chances d’obtenir un travail pleinement satisfaisant, il faut bien évaluer les besoins du bâtiment avant de choisir l’entrepreneur.

 

L’évaluation des besoins d’isolation du bâtiment

La première étape doit être constituée par un examen minutieux des murs, des fenêtres, du toit et des planchers du bâtiment.

Cet examen qui doit être effectué par un spécialiste des problèmes thermiques des locaux consiste à repérer les surfaces dont la conductivité thermique est la plus forte ainsi que les ponts thermiques.

Une fois ce repérage effectué, il est possible de connaître les procédés qui devront être appliqués pour l’isolation ainsi que la nature et le niveau de résistance thermique des matériaux qui devront être posés.

Ces deux éléments sont fixés en fonction des températures constatées dans la commune notamment en hiver et en été.

D’autre part, le niveau de conductivité thermique des murs et du toit est pris en compte.

Il y a lieu de préciser à ce sujet que si la maison est ancienne, cette conductivité risque d’être élevée, même si les murs extérieurs sont épais.

En outre, le technicien de l’isolation peut suggérer à son client de lui remettre les dernières factures concernant la consommation d’énergie de la maison et faire des calculs en vue de chiffrer les économies d’énergie qui seront procurées par les travaux d’isolation.

Ainsi, le propriétaire du logement sera en possession de l’ensemble des données qui permettront d’évaluer la future rentabilité des travaux.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation

 

Le choix des matériaux

Pour choisir judicieusement les matériaux, il faut prendre en compte les recommandations du spécialiste de l’isolation ainsi que les éléments suivants :

1. Le niveau de résistance thermique exigé pour l’application de l’avantage fiscal et pour l’octroi éventuel d’une subvention finançant partiellement les travaux.

Ainsi, si le bien immobilier se trouve en France métropolitaine et s’il est prévu de poser des matériaux isolants sur les murs extérieurs, ces matériaux doivent avoir une résistance thermique au moins égale à 3,7 m2K/W.

2. Le niveau d’humidité des murs. Tout mur qui n’est pas parfaitement sec doit être débarrassé de son problème d’humidité.

Si ce problème ne peut pas être entièrement réglé, il est obligatoire de mettre du liège ou un autre matériau qui ne craint absolument pas l’humidité.

3. Le problème pouvant résulter de la mise en place d’un matériau risquant de causer des irritations ou d’autres problèmes de santé. Il faut en effet éviter de poser des matériaux fabriqués avec des dérivés du pétrole dans les pièces habitables.

4. La durée de vie prévisible des matériaux. Le plus souvent, les matériaux isolants ont une très bonne longévité, mais il faut faire attention ce qui concerne la laine de verre qui peut devoir être changée au bout d’une vingtaine d’années.

 

Le choix de l’artisan

Le propriétaire de la maison peut profiter d’avantages importants en choisissant un entrepreneur qui assure la fourniture et la pose des matériaux et qui a été reconnu en tant que garant de l’environnement.

En effet, le respect de ces conditions permet en premier lieu de profiter de la réduction d’impôt visée ci-dessus.

Cette réduction est égale à 15 % du montant des travaux.

Toutefois, elle est calculée en fonction d’un plafond fixé à 8000 € pour un célibataire ou à 16 000 € pour un couple.

Chaque enfant à charge donne droit à une augmentation du plafond de 400 € ou de 200 € s’il est en garde alternée.

D’autre part, en se conformant à ces conditions, un propriétaire dont les revenus atteignent un niveau peu élevé peut profiter d’une subvention versée par l’Agence nationale de l’habitat. Cette subvention peut atteindre 45 % du montant des travaux si les revenus perçus par le demandeur sont très modestes.

S’ils sont modestes, la subvention peut atteindre 35 % du montant.

Une prime peut la compléter si l’on peut penser que la consommation d’énergie de la maison sera réduite d’au moins d’un quart après la fin des travaux.

Il faut par conséquent mettre en concurrence plusieurs artisans qui répondent à ces conditions et comparer leurs offres en vue de sélectionner celui qui répondra le mieux aux attentes exprimées tout en demandant un prix raisonnable.

Les demandes de devis doivent contenir une description précise des attentes et notamment un rappel des recommandations du spécialiste de l’isolation.

Economisez jusqu’à 35% sur votre isolation

venenatis Phasellus eleifend Aenean id felis efficitur. dictum lectus