Liposuccion du mollet : Prix ? Avant/Après ? Douleurs ?

ledabelleSantéLiposuccionLiposuccion mollet : Prix ? Avant/Après ? Douleurs ?

Le mollet est un muscle qui est essentiel mais il faut prévoir une opération délicate et consulter le chirurgien pour savoir quelles seront les endroits touchés par l’opération.

 

Les cas dans lesquels cette intervention peut être indiquée

Une liposuccion des mollets peut être proposée à une personne qui pense que ses mollets devraient être débarrassés de l’excès de volume qui rend leur galbe plus ou moins disgracieux.

 

L’excès de volume des mollets peut résulter des causes suivantes :

I/ Un développement excessif des muscles de la jambe (dans ce cas, le mollet ne peut être affiné que par la pratique d’exercices physiques appropriés).

II/ Une surcharge de graisse au niveau des chevilles et des mollets

III/ Un œdème des jambes qui peut être soigné par des drainages ou par l’application de veinotoniques.

IV/ La liposuccion des mollets peut donner de très bons résultats pour l’élimination des excès de graisse.

Mais l’intervention ne doit être envisagée qu’après un examen minutieux des mollets à traiter par le chirurgien lors de la consultation préalable.

Le chirurgien vérifie aussi si l’intervention n’est pas contre-indiquée par un problème de santé du patient.

Si c’est le cas et si l’intervention semble constituer une bonne solution pour le patient, le chirurgien lui remet une notice dans laquelle sont précisés ses bénéfices potentiels et ses risques.

Ensuite, le patient doit bénéficier d’un délai minimal de 15 jours pour donner son accord.

Obtenir des devis pour votre liposuccion : Economisez jusqu’à 35%

 

L’anesthésie

L’intervention est toujours précédée d’un examen approfondi par l’anesthésiste, d’un bilan sanguin et d’examens complémentaires que l’anesthésiste propose s’il les juge utiles.

En principe, ce type d’intervention est réalisé sous anesthésie générale ou péridurale. Une simple anesthésie locale n’est possible que si les surfaces à traiter sont très réduites.

 

La technique chirurgicale

Des petites incisions sont faites sur la surface cutanée pour que le chirurgien puisse insérer des canules qui serviront pour l’aspiration des graisses.

Afin d’éviter la création d’irrégularités sur la peau et de provoquer des traumatismes du système lymphatique, le chirurgien choisit toujours des canules fines. Grâce à cela, la convalescence est plus courte.

La durée totale de l’intervention est comprise entre 1 h 30 et deux heures.

Les suites opératoires et les résultats

Le patient peut quitter la clinique le jour même ou au plus tard le lendemain. Il doit interrompre son activité professionnelle pendant une durée comprise entre 5 et 15 jours et il ne peut reprendre une activité sportive qu’au bout de deux mois.

Par ailleurs, il doit porter en permanence un vêtement compressif sur le mollet traité pendant un mois et demi.

Des douleurs comparables à celles qui résultent de contusions sont constatées. Mais l’équipe médicale prescrit toujours un traitement pour y remédier.

En outre, l’intervention provoque l’apparition d’ecchymoses qui persistent pendant au moins deux semaines. Parfois, le patient peut éprouver des impressions d’engourdissements ou des sensations étranges.

Mais ces manifestations finissent toujours par disparaître.

Le patient doit patienter pendant une durée comprise entre 13 et 26 semaines pour avoir le plaisir de découvrir le résultat définitif de l’opération.

Mais, au terme de ce délai, il constate le plus souvent une amélioration spectaculaire de l’aspect de ses jambes.

 

Le prix d’une liposuccion des mollets

Catégorie d’acte médical ou chirurgical

Montant prévisible

Consultation préalable du chirurgien

Montant compris entre 100 et 150 €

Réalisation de la liposuccion du mollet

  2 500 €

Comment il est possible de trouver un excellent chirurgien

Toute personne qui ne connaît pas encore un chirurgien ayant la qualification exigée peut obtenir les coordonnées des chirurgiens qui répondent à cet impératif en contactant l’ordre des médecins de son département.

Cet organisme lui communiquera toutes les indications concernant les compétences de ces chirurgiens ainsi que les coordonnées des cliniques où ils travaillent.

L’étape suivante consiste à prendre connaissance des rapports d’accréditation publiés par la Haute autorité de santé sur son site Internet. Ces rapports permettent de savoir si les soins réalisés dans les cliniques indiquées par l’ordre des médecins sont entièrement conformes aux normes en vigueur.

Enfin, il faut choisir le chirurgien en comparant les prestations proposées par les cliniques présélectionnées ainsi que leurs tarifs.