Une liposuccion des jambes : Prix ? Avant/après ? Douleurs ?

ledabelleSantéLiposuccionLiposuccion Jambes : Prix ? Avant/après ? Douleurs ?

Une liposuccion des jambes est souvent fréquente pour les personnes qui ont une masse graisseuse qui ne leur convient pas. Des conseils ci-dessous avec le déroulé du protocole.

 

Les indications d’une liposuccion des jambes

Si un patient a des excès de masses graisseuses au niveau de ses cuisses, de ses genoux, de ses mollets ou de ses chevilles et s’il souhaite rajeunir l’aspect de ses jambes en se débarrassant de ces graisses superflues.

La liposuccion peut constituer une solution appropriée dans son cas.

Toutefois, ce type d’intervention ne peut être envisagé qu’après un examen approfondi effectué lors de la consultation préalable obligatoire avec le chirurgien.

Celui-ci examine attentivement les surfaces cutanées dont le galbe pose un problème et il demande au patient de donner des indications concernant son état de santé.

Cet entretien permet de savoir si aucune contre-indication n’est de nature à empêcher l’intervention et si celle-ci présente un réel intérêt pour le patient.

S’il en est ainsi, une documentation décrivant les bénéfices et les risques de l’opération est remise au patient qui a un délai de réflexion de 15 jours.

Obtenir des devis pour votre liposuccion : Economisez jusqu’à 35%

 

L’anesthésie

Une fois que le patient s’est assuré de l’intérêt d’une liposuccion de ses jambes, une consultation avec le médecin anesthésiste est obligatoire.

Celui-ci effectue un bilan comprenant un entretien au cours duquel il prend connaissance des antécédents médicaux du patient et des problèmes dont il aurait pu hériter, des analyses de sang et éventuellement des examens complémentaires.

Ensuite, il explique au patient qu’il est possible de choisir entre une anesthésie locale, une anesthésie péridurale, une neuroleptanalgésie et une anesthésie générale.

Le protocole est choisi à l’issue d’un entretien entre le patient, l’anesthésiste et le chirurgien.

 

Le déroulement, les suites et les résultats de l’intervention

L’opération commence par la réalisation d’une série d’incisions qui permettent au chirurgien d’introduire les canules.

Afin que les cicatrices se voient le moins possible, le chirurgien fait les incisions dans les plis de la peau chaque fois que c’est possible.

Ensuite, il introduit la canule pour aspirer la graisse en s’efforçant de respecter les nerfs, les vaisseaux sanguins, le système lymphatique et la surface de la peau. Le geste est toujours effectué dans le but d’obtenir un résultat harmonieux.

Les suites de l’opération sont le plus souvent très simples. Des ecchymoses et des œdèmes apparaissent, mais l’inconvénient est limité par le port d’une contention adaptée.

De plus, cette contention aide la peau à s’adapter à la nouvelle morphologie de la zone traitée.

Les douleurs sont modérées et le patient les soigne facilement avec le traitement prescrit par l’équipe médicale.

Le patient peut reprendre son travail au bout d’un délai maximal de 72 heures, mais il doit attendre un mois pour pouvoir faire du sport.

Il constate très vite la disparition de la masse graisseuse, mais il doit patienter au moins pendant trois mois pour apprécier le résultat définitif.

 

Le prix d’une liposuccion des jambes

Catégorie de carrelage

Prix moyen

Consultation préalable

Entre 100 et 150 €

 Liposuccion des cuisses

3 400 €

Liposuccion complète des jambes

5 000 €

 

La sélection du praticien qualifié

Les coordonnées des chirurgiens ayant le savoir-faire nécessaire pour réaliser une liposuccion des jambes doivent être recherchées auprès de l’ordre départemental des médecins.

Cet organisme peut en effet donner tous les détails concernant les formations et l’expérience de ces chirurgiens. En outre, il indique les coordonnées des cliniques où ils opèrent.

Ensuite, il y a lieu de prendre connaissance des rapports d’accréditation publiés par la Haute autorité de santé après les missions de contrôles effectuées dans ces cliniques.

Ces rapports sont disponibles sur le site Internet de cette autorité administrative.

Ils permettent à chaque patient d’accéder à des informations détaillées concernant la conformité des pratiques de chaque clinique par rapport aux normes applicables ainsi que les soins proposés par les équipes soignantes de ces établissements.

Enfin, si la Haute autorité de santé a publié des remarques défavorables après avoir constaté des manquements caractérisés, l’établissement concerné peut être éliminé immédiatement.

La recherche peut être complétée par une consultation des avis publiés sur Internet par les anciens patients des cliniques.