Liposuccion du ventre : Un prix ? Avant/après ? Douleurs ?

ledabelleSantéLiposuccionLiposuccion du ventre : Prix ? Avant/après ? Douleurs ?

L’intérêt de cette technique

Une liposuccion de ventre peut sous certaines conditions aider un patient à se débarrasser de la surcharge graisseuse de son abdomen notamment si un régime alimentaire patiemment suivi et une pratique sportive régulière ne lui permettent pas d’atteindre ce but.

Toutefois, elle ne peut donner un résultat satisfaisant que si les graisses peuvent être atteintes facilement avec une canule (c’est notamment le cas si elles se trouvent entre la peau et les muscles).

D’autre part, elle n’est pas indiquée pour un patient obèse qui doit envisager des traitements différents.

Comme toute intervention chirurgicale non urgente, une liposuccion du ventre doit être précédée d’une consultation avec un chirurgien ayant la qualification exigée.

Cette consultation permet au patient de bénéficier d’un examen approfondi de la morphologie de son ventre et de se faire une première opinion sur le bénéfice que ce type de liposuccion pourrait lui apporter.

D’autre part, l’entretien avec le chirurgien lui donne l’occasion de signaler ses problèmes de santé, ce qui permet de connaître les éventuelles contre-indications.

Le patient dispose ensuite d’un délai légal de réflexion de 15 jours pendant lequel il doit prendre connaissance de la documentation qui lui est remise par le chirurgien et qui lui indique les bénéfices ainsi que les risques de la liposuccion du ventre.

 

 

L’anesthésie

Lors de la consultation avec l’anesthésiste, le patient bénéficie d’un nouvel examen clinique approfondi.

Cet examen permet de connaître les conditions dans lesquelles l’anesthésie pourra être faite. Il est complété par un bilan sanguin et éventuellement par les autres examens jugés utiles par l’anesthésiste.

Obtenir des devis pour votre liposuccion : Economisez jusqu’à 35%

En fonction des résultats de ces examens et de l’importance de la liposuccion envisagée, un choix est fait entre une anesthésie locale, une neuroleptanalgésie ou une anesthésie générale.

La décision est prise au cours d’un entretien entre le chirurgien, l’anesthésiste et le patient.

 

Le déroulement de cette liposuccion

L’intervention a une durée comprise entre une heure et deux heures.

Le chirurgien réalise d’abord des incisions en les dissimulant dans le pli de l’aine, dans le nombril ou au niveau du pubis si cela est possible.

Ensuite, de fines canules sont glissées dans les incisions et la graisse abdominale est aspirée avec un appareil spécial. Si une liposuccion douce semble préférable, l’aspiration est faite avec une seringue.

Le chirurgien s’efforce toujours de ne pas toucher des vaisseaux sanguins, des nerfs ou le système lymphatique et de réaliser des gestes qui optimiseront le résultat.

 

Les suites et le résultat de la liposuccion du ventre

Pour atténuer la présence d’un gonflement et d’ecchymoses, le patient doit porter une gaine de contention abdominale pendant une durée comprise entre deux et quatre semaines.

Il peut reprendre ses activités professionnelles après un repos minimal de trois jours. Mais l’activité sportive ne peut être reprise qu’au bout d’un mois.

Les douleurs postopératoires sont modérées. Le patient peut les traiter très facilement avec les remèdes prescrits par l’équipe médicale.

Une fois que l’œdème a disparu, le patient constate déjà la disparition de la surcharge graisseuse.

Mais les résultats définitifs ne sont constatés qu’une fois que la peau s’est adaptée à la nouvelle anatomie du ventre. Cette adaptation peut durer entre trois et six mois.

 

Le prix d’une liposuccion du ventre

Nature de l’acte

Prix moyen

Consultation obligatoire avec le chirurgien

Le tarif peut être inclus entre 100 et 150

 Liposuccion faite au niveau du ventre

3 500 €

 

La recherche d’un excellent chirurgien

Le conseil de l’ordre des médecins du département où demeure le patient est l’organisme le mieux qualifié pour indiquer les coordonnées des chirurgiens autorisés à faire des liposuccions.

Pour donner toutes les informations concernant leurs compétences ainsi que les cliniques dans lesquels ils travaillent.

Il faut prendre contact avec cet organisme pour pouvoir comparer plusieurs chirurgiens et pour vérifier les informations que l’on a pu collecter par exemple en consultant les sites Internet de certains chirurgiens.

En effet, le risque d’une tromperie figurant dans l’un de ces sites ne peut jamais être écarté.

La consultation des rapports d’accréditation publiée sur le site Internet de la Haute autorité de santé et concernant ces cliniques constituent la seconde recherche qu’il faut effectuer.

Elle permet de vérifier si cette autorité administrative a pu certifier ces cliniques après les avoir inspectées et de prendre connaissance des constatations faites lors des inspections.

Le patient peut donc se faire une idée très précise de la qualité des soins qui sont réalisés ces cliniques ainsi que du respect de leurs obligations.