Liposuccion fesse : À quel prix ? Avant ? Après ? Douleurs ?

ledabelleSantéLiposuccionLiposuccion fesse Prix ? Avant ? Après ? Douleurs ?

Les solutions pour résoudre une liposuccion des fesses doivent être prises en concertation avec le chirurgien.

 

Ce que l’on peut attendre d’une liposuccion des fesses

Ce type d’intervention peut améliorer le galbe du postérieur d’un patient qui souhaite accroître son pouvoir de séduction se débarrassant des amas de graisses qui surchargent son derrière.

Chez les femmes, les fesses et les cuisses sont les endroits du corps où la graisse s’accumule le plus.

Cette accumulation s’accompagne souvent d’une cellulite et d’un ramollissement qui se produit lorsque la femme vieillit. Les hommes sont moins concernés sauf s’ils ont un surpoids.

Si le patient n’arrive pas à rendre son postérieur rebondi et ferme en rééquilibrant son alimentation et en faisant du sport, la liposuccion constitue souvent une bonne solution dans son cas.

Avant l’intervention, il rencontre le chirurgien qui examine les surfaces à traiter et qui évalue son état de santé.

S’il ne constate pas de contre-indication, il explique les solutions possibles au patient à qui il remet un document indiquant les bénéfices potentiels de l’intervention ainsi que ses risques.

Ensuite, le patient doit disposer d’un délai de 15 jours pour évaluer la solution proposée et pour donner son consentement.

Obtenir des devis pour votre liposuccion : Economisez jusqu’à 35%

 

L’anesthésie

Comme c’est le cas pour toute intervention ou pour tout geste invasif nécessitant une anesthésie, le patient doit rencontrer l’anesthésiste avant la liposuccion.

Le médecin anesthésiste questionne le patient au sujet de ses antécédents médicaux et de ceux de sa famille et il prescrit un bilan sanguin qui peut être complété par d’autres examens.

Après ces examens, il propose les méthodes d’anesthésies possibles en donnant au patient les informations dont celui-ci a besoin pour prendre sa décision.

Pour une liposuccion du postérieur, on choisit entre une anesthésie locale, une anesthésie générale ou une neuroleptanalgésie (dans ce cas, une sédation intraveineuse est combinée avec l’anesthésie locale).

 

L’intervention : son déroulement

Une liposuccion des fesses dure entre une et deux heures. Le chirurgien fait de petites incisions pour pouvoir insérer la canule.

S’il y a peu de surplus graisseux, il se contente d’une aspiration modérée pour que le postérieur reste suffisamment rebondi. Il peut réinjecter de la graisse aux endroits qui manquent de volume.

Si la quantité de graisse à retirer est importante, le chirurgien fait des aspirations plus fortes en s’efforçant de ne pas créer des surfaces ayant l’aspect de tôle ondulée.

La liposuccion peut concerner la partie supérieure du derrière, sa partie inférieure ainsi que les boulets qui peuvent se trouver sous le pli des fesses.

Afin que les cicatrices soient peu visibles, les incisions par lesquelles la canule est introduite sont faites dans les plis situés sous les fesses.

 

Les suites constatées et le résultat

Une gaine de contention portée pendant une durée comprise entre deux et quatre semaines après l’intervention réduit l’apparition de bleus ou d’œdèmes.

Les douleurs postopératoires sont comparables à des courbatures. Conformément au Code de la santé publique, l’équipe médicale propose un traitement antalgique.

Par ailleurs, le port de la contention contribue à atténuer ces douleurs.Le résultat commence à apparaître une fois que l’œdème a disparu.

Mais la peau a besoin d’une période comprise entre trois et six mois pour se rétracter suffisamment pour s’harmoniser avec la morphologie de la surface qui a été dégraissée.

Toutefois, si l’intervention a été bien faite, le résultat est très satisfaisant.

Le prix d’une liposuccion des fesses

Catégorie d’acte

Prix moyen

Consultation chirurgicale

Entre 100 et 150 €

Liposuccion des fesses

2 500 €

Le chirurgien : comment il convient de le choisir

L’étape préliminaire consiste à contacter le conseil départemental de l’ordre des médecins.

Cet organisme peut communiquer les noms des chirurgiens ayant reçu la formation nécessaire et les coordonnées des cliniques dans lesquelles ils travaillent.

Pour choisir la clinique, il faut prendre connaissance des rapports d’accréditation des cliniques recensées.

Ces rapports sont consultables sur le site Internet de la Haute autorité de santé dont le rôle consiste à contrôler la qualité des soins réalisés dans les hôpitaux et dans les cliniques.