Ce qu'il faut comprendre du blanchiment dentaire sans peroxyde ?

Le peroxyde d’hydrogène qui est communément appelé eau oxygénée est le produit qui est le plus souvent utilisé pour le blanchiment des dents.

Sa concentration en principes actifs lui permet de donner de bons résultats, mais il ne peut être utilisé que sous le contrôle d’un dentiste si cette concentration dépasse un certain niveau.

En France, la vente libre de gel de blanchiment contenant plus de 6 % de peroxyde est interdite, car si un gel contenant une concentration supérieure est utilisé sans contrôle du dentiste, l’utilisateur risque de fragiliser l’email de ses dents, de les user prématurément et d’irriter ses gencives.

Certains centres de soins esthétiques proposent des protocoles de blanchiment en utilisant des produits pouvant contenir d’autres substances oxydantes.

Or, ces substances risquent de se transformer en peroxyde d’hydrogène qui peut s’introduire dans les dents de l’utilisateur sans que celui-ci puisse vérifier si la limite permise n’est pas dépassée.

Il en résulte que les personnes qui recherchent un moyen économique pour blanchir leurs dents doivent au moins demander à leur dentiste si celui-ci connaît des centres d’esthétique utilisant des produits dont il est certain qu’ils ne contiennent pas de produits présentant des risques.

 

En France, l’ordre professionnel des chirurgiens-dentistes a publié plusieurs mises en garde contre certains centres qui proposent des soins de blanchiment dentaire au moyen de produits qui ne contiendraient pas de peroxyde d’hydrogène.

Or, cette affirmation risque d’être fausse et de constituer une pratique commerciale trompeuse interdite par le code de la consommation.

Par ailleurs, le perborate de sodium qui est souvent contenu dans les produits proposés par ces centres est jugé nuisible pour la fertilité.

Il convient de rappeler que le blanchiment des dents est considéré comme un acte médical.

En conséquence, il ne devrait en principe pratiqué que par un chirurgien-dentiste qui doit examiner les mâchoires et faire un polissage avant le blanchiment et après.

Recevez des devis gratuits de professionnels pour votre blanchiment dentaire dans votre région

De plus, la personne qui fait du blanchiment dans un centre d’esthétique ne sait pas forcément que le traitement sera inefficace si le client est soigné avec des antibiotiques, car ces médicaments jaunissent les dents.

Il faut par conséquent attendre la fin du traitement pour essayer de blanchir ses dents.

En outre, une personne qui dirige un centre d’esthétique et qui propose un blanchiment des dents n’est pas forcément honnête.

Ainsi, si elle affirme qu’en utilisant du produit contenant une concentration de 0,1% de peroxyde d’oxygène, le client gagne entre deux et sept teintes en 20 minutes, il s’agit incontestablement d’une pratique commerciale trompeuse passible de sanctions pénales en vertu du Code de la consommation.

 

Les personnes qui recherchent un moyen économique pour blanchir leurs dents doivent au moins demander à leur dentiste si celui-ci connaît des centres d’esthétique utilisant des produits dont il est certain qu’ils ne contiennent pas de peroxyde.

Cette démarche permet aussi de demander au dentiste d’examiner les dents pour vérifier  notamment si le gel blanchissant ne risque pas de léser l’ivoire d’une dent cariée ou dont l’obturation n’est pas assez étanche.

Par ailleurs, un détartrage doit toujours être effectué.

Cependant, ces personnes peuvent aussi utiliser un dentifrice contenant des substances qui améliorent la couleur des dents, ce qui constitue un moyen économique d’accroître l’éclat de ses mâchoires.

Il est également possible d’utiliser du bicarbonate de sodium qui est bon marché et qui ne présente pas de risque.

Recevez des devis gratuits de professionnels pour votre blanchiment dentaire dans votre région