Comment fonctionne l'utilisation du LED dans le blanchiment dentaire ?

Le blanchiment des dents a pour but de rendre la teinte des dents plus claire en vue d’améliorer leur esthétique et de donner plus d’éclat au sourire du patient.

Les dentistes disposent de plusieurs techniques qui peuvent permettre d’obtenir de bons résultats notamment en corrigeant des colorations défectueuses ou en remédiant aux effets secondaires de certains traitements tels que les radiothérapies ou les chimiothérapies qui sont proposées aux patients souffrant de cancer.

Ce type de soin répond à une demande forte, car les patients sont conscients de l’importance d’un beau sourire dans la vie sociale et notamment dans la vie professionnelle ou sentimentale.

 

Il s’agit d’une technique qui consiste à blanchir les dents au moyen d’une lampe électrique utilisant des diodes électroluminescentes et en appliquant éventuellement un produit spécial sur l’émail des dents.

Ce procédé est souvent proposé dans des “bars à sourire” qui sont des centres de soins esthétiques dont le personnel ne maîtrise pas forcément les techniques devant être utilisées pour que le résultat soit satisfaisant et pour que le patient ne coure aucun risque.

De plus, le résultat risque de ne pas être durable et des séances répétées au “bar à sourire” peuvent être dangereuses.

En conséquence, il est nettement préférable de consulter un chirurgien- dentiste qui commence par procéder à un examen approfondi des mâchoires du patient et qui peut ensuite lui proposer les solutions qui conviendront le mieux.

Recevez des devis gratuits de professionnels de la santé dans votre région

Il est par ailleurs capital de vérifier si aucune dent n’est cariée et si les gencives ne sont pas trop sensibles, car un blanchissement effectué avec une lampe LED peut présenter des risques.

En effet, même si le produit utilisé par les personnes travaillant dans un centre esthétique n’est donné que faiblement, il peut provoquer la mortification d’une dent cariée en pénétrant dans l’ivoire.

Or, une mortification de la dent risque de nécessiter une dévitalisation et la pose d’une prothèse. La facture risque donc de s’élever à quelques centaines d’euros, surtout si le dentiste risque de devoir mettre un bridge.

Si des dents ont été plombées, il est tout à fait capital de vérifier si les obturations sont suffisamment étanches pour empêcher toute pénétration du produit à l’intérieur de la dent.

Toutefois, si la personne tient absolument à recourir à un “bar à sourire”, elle peut à la rigueur le faire après avoir demandé à son dentiste quelles sont les techniques qu’elle peut accepter.

Le dentiste peut par ailleurs indiquer les coordonnées d’un centre offrant de sérieuses garanties.

 

Après avoir bénéficié d’une séance de blanchiment effectuée avec une lampe à diodes électroluminescentes ou d’un autre traitement que le dentiste aurait jugé plus approprié, il faut en premier lieu prendre des précautions pour éviter de compromettre le résultat.

Ces précautions sont les suivantes :

– Cesser de fumer si l’on est fumeur. Le recours à un médecin spécialisé dans le sevrage tabagique offre souvent une aide précieuse.

– Pendant les 48 heures qui suivent la séance de blanchiment, il faut éviter de consommer toute substance qui risque de tacher l’émail. Il est donc conseillé d’éviter les fruits rouges, le vin, le thé ou le café. Après ce délai de 48 heures, il est recommandé de se rincer la bouche avec soin après avoir ingéré l’une de ces substances.

– Il faut par ailleurs se brosser les dents avec soin si possible après chaque repas. Si on est tenté par l’utilisation d’une brosse à dents électrique, il est conseillé de demander au dentiste si les gencives la supporteront bien.

Obtenir des devis de professionnels de la santé