Comment faire un blanchiment des dents pas cher ?

Une personne qui pense que son sourire doit être rajeuni peut être tentée de recourir à un dentiste étranger pour faire blanchir ses dents.

Dans ce cas, elle doit commencer par contacter l’ordre professionnel des dentistes du pays où se trouve le cabinet dentaire qui présente une offre alléchante pour vérifier si ce cabinet est habilité à faire des soins qu’elle recherche compte tenu des lois applicables dans le pays.

En effet, il faut se méfier des personnes qui prétendent avoir les qualifications exigées pour exercer à profession de chirurgien-dentiste alors qu’elles n’ont jamais suivi les formations indispensables.

Ainsi, au Maroc des individus particulièrement indélicats se déclarent dentistes et réalisent des soins dentaires en toute illégalité.

Ces soins sont souvent d’une qualité lamentable et ils peuvent être à l’origine de complications mortelles pour les patients.

Les autorités marocaines sont conscientes de ce phénomène, mais il semble qu’elles ne prennent pas les mesures qui s’imposent pour le réprimer.

D’autre part, après avoir vérifié les compétences du praticien qui propose ses services, il faut vérifier si son intervention sera rentable compte tenu des frais de voyage et de séjour à prévoir.

Étant donné que plusieurs voyages risquent d’être nécessaires pour le suivi du traitement, il faut que le dentiste offre une prestation ayant un excellent rapport qualité-prix pour que son intervention soit plus avantageuse que celle d’un dentiste français.

 

Les “bars à sourire” sont en fait des centres de soins esthétiques qui proposent des traitements de blanchiment dentaire à leurs clients.

Or, malheureusement, ils peuvent en premier lieu manquaient totalement d’honnêteté en promettant des résultats qui sont scientifiquement impossibles à atteindre.

Un tel comportement constitue une pratique commerciale trompeuse pour laquelle le code de la consommation prévoit des peines d’amendes ou d’emprisonnement.

Recevez des devis gratuits de professionnels de la santé dans votre région

Mais lorsque la victime a découvert la supercherie, elle ne peut obtenir la réparation de son préjudice qu’après un long et pénible parcours du combattant.

De plus, un “bar à sourire” n’a le droit de pratiquer des soins de blanchiment dentaire que s’il utilise des produits qui ne doivent pas être prescrits expressément par un dentiste.

Or, les autorités ont constaté que le produit utilisé par les centres se transforme en eau oxygénée sans que le consommateur puisse vérifier si la concentration autorisée par la loi n’est pas dépassée.

Il en résulte que s’il a des dents cariées ou des rations pas assez étanches, ce produit peut pénétrer dans l’ivoire de ces dents et provoquer de graves  lésions.

Le dentiste risque de devoir dévitaliser les dents ainsi endommagées et de n’avoir aucune autre solution que de proposer au patient la confection d’une coûteuse prothèse.

En outre, l’emploi inapproprié d’un gel de blanchiment non autorisé risque de provoquer des lésions irréversibles (notamment une hypersensibilité des dents) ainsi que de douloureuses irritations aux gencives et aux muqueuses.

L’ordre national des chirurgiens-dentistes a notamment accusé de nombreux “bars à sourire” d’utiliser du perborate de sodium qui se transformerait en eau oxygénée dont la concentration peut dépasser 30 fois la norme autorisée.

En conséquence, avant de se rendre dans un bar à sourire, est capital de consulter son dentiste pour que celui-ci puisse dire quels sont les traitements qui peuvent être aménagés et pour qu’ils puissent indiquer les coordonnées d’un établissement totalement digne de confiance.

 

Les personnes qui doivent le plus se méfier sur les personnes qui suivent une chimiothérapie à cause d’un cancer, les femmes enceintes et les jeunes mères qui allaitent leur bébé.

Toutes ces personnes doivent impérativement consulter leur dentiste avant d’envisager un blanchiment dentaire, car les effets des gels de blanchiment notamment sur la santé du bébé ne sont pas forcément bien maîtrisés.

 

Ces kits ne doivent être achetés que dans des pharmacies. En effet, seul un pharmacien est habilité à dire à son client dans quelle mesure il peut les utiliser sans danger.

Le pharmacien peut notamment signaler au consommateur la nécessité d’un examen dentaire préalable pour écarter tout risque de réaction désagréable.

Il convient par conséquent d’éviter d’acheter ces produits à des personnes qui les vendent par correspondances et qui n’ont pas forcément la qualification nécessaire pour conseiller leurs clients de manière adéquate.

Toutefois, ces kits peuvent constituer une solution à la  fois économique et correcte pour une personne qui n’a pas les moyens de se faire faire un bâtiment par son dentiste. De plus, ils sont souvent très simples à utiliser.

Obtenir des devis de professionnels de la santé