Le blanchiment dentaire est-il douloureux ?

Toute personne qui souhaite donner une allure nouvelle à ses dents doit commencer par prendre rendez-vous avec son dentiste. En effet, un examen approfondi des mâchoires doit être effectué pour que le traitement de blanchiment dentaire puisse se dérouler dans de bonnes conditions.

Il faut notamment que le dentiste soigne les éventuelles caries et qu’il remédie aux insuffisances d’étanchéité des obturations présentes dans la bouche du patient.

Ces précautions éviteront à celui-ci les ennuis qui résulteraient d’une pénétration des produits de blanchiment dans l’ivoire de  ses dents.

En outre, le dentiste sera à même d’indiquer les techniques de blanchiment qui conviendront le mieux au patient ainsi que les précautions que celui-ci doit prendre pour que le traitement ne soit pas douloureux.

 

Après l’examen préalable aux soins de blanchiment, le dentiste peut proposer un traitement préventif consistant à appliquer un produit à base de nitrate de potassium.

Recevez des devis gratuits de professionnels pour votre blanchiment dentaire dans votre région

Ce produit a la propriété de diminuer la sensibilité du réseau nerveux des dents. Il doit être utilisé conformément aux indications du dentiste avant les soins ou après.

Il doit être appliqué sur les dents au moyen d’un coton-tige. Ensuite, il faut le laisser agir dans la bouche pendant le temps indiqué sur la notice avant de se rincer la bouche avec soin.    

D’autre part, le dentiste peut proposer l’utilisation d’un gel désensibilisant à mettre dans la gouttière livrée avec les autres accessoires à utiliser pour le blanchiment.

Dans ce cas, il faut verser le gel dans la gouttière en faisant en sorte que le produit recouvre bien toutes les dents et laisser agir pendant une demi-heure.

Après ce soin préalable, le produit blanchissant peut être appliqué, mais il faut éviter de le mettre en contact avec les gencives, car ceci pourrait provoquer de désagréables picotements.

Enfin, si cela est nécessaire, le dentiste ou le médecin traitant peut prescrire un médicament antalgique qui devra être pris suffisamment longtemps avant le traitement de blanchiment pour qu’il ait le temps d’agir.

Cependant, si le patient prend un remède anti-inflammatoire proposé par son médecin, ce remède peut également être efficace pour la prévention de la douleur.

 

Lorsqu’il exécute les soins de blanchiment suggérés par le dentiste, le patient doit avant tout résister à la tentation de dépasser la dose indiquée.

En effet, un dépassement de cette dose ne peut pas accélérer le résultat du traitement ni accroître son efficacité. En revanche, il risque de fragiliser les dents et les gencives.

Il est de même en ce qui concerne la durée pendant laquelle il faut laisser agir le produit. Un dépassement de cette durée ne pourrait avoir que des conséquences désagréables notamment en accroissant la sensibilité des dents.

En outre, il est conseillé d’éviter de prendre des boissons trop chaudes ou trop froides pendant deux jours.

 

Si le patient souffre après le traitement, le dentiste peut lui proposer d’appliquer un gel dentaire deux ou trois fois par jour et de se brosser les dents avec du dentifrice Sensodyne qu’est un produit adapté aux dents sensibles.

Enfin, si les douleurs résultant des soins persistent malgré ces précautions, une nouvelle consultation chez le dentiste est nécessaire.

En effet, le dentiste sera à même de diagnostiquer les causes de l’intolérance au traitement et de prescrire les solutions appropriées. Un arrêt temporaire du traitement de blanchiment peut être nécessaire.

Recevez des devis gratuits de professionnels pour votre blanchiment dentaire dans votre région