Chaudière Electrique

Une chaudière électrique peut fonctionner avec une résistance qui permet de chauffer l’eau qui est envoyée vers le réseau de radiateurs de la maison.

Elle peut bien entendu contenir un ballon qui fabrique l’eau chaude sanitaire.

La chaudière électrique à ionisation utilise une technologie innovante.

Cette technologie consiste à transformer les molécules ou les atomes en ions contenant de l’électricité positive ou négative.

La chaudière contient un circuit hydraulique primaire et un circuit hydraulique secondaire.

Le circuit hydraulique primaire est rempli d’eau déminéralisée ou d’une solution ionique et il comprend un échangeur à plaques ainsi qu’un système d’ionisation.

Le dispositif de chauffage de l’eau fonctionne grâce à un fluide caloporteur dont la température est accrue par un champ électrique.

L’eau chauffée est ensuite transmise vers le circuit secondaire, puis vers le réseau de radiateurs après avoir été chauffée dans l’échangeur à plaques du circuit primaire.

La chaudière peut comprendre également un système permettant la régulation de la température.

En ce qui concerne la performance d’une chaudière à ionisation, elle est à peu près équivalente à celle d’une chaudière à résistance.

Par ailleurs, une chaudière électrique peut être fixée sur un mur ou sur le sol.

Une chaudière électrique murale est intéressante pour une petite maison ou pour un appartement ne bénéficiant pas d’un chauffage collectif.

Si la maison est grande, une chaudière fixée au sol convient mieux, car elle peut être placée dans le garage, au sous-sol ou dans un cellier.

 

En choisissant une chaudière électrique, le propriétaire de la maison bénéficie des atouts suivants :

1/ La commodité de l’appareil qui n’a pas besoin d’être relié au circuit de distribution de gaz ou une conduite d’évacuation des fumées.

2/ La modicité du prix d’achat s’il choisit une chaudière à résistance.

3/ Ce type de chaudière coûte en effet beaucoup moins cher qu’une chaudière à gaz ou à bois.

4/ Une performance thermique optimale grâce à l’absence de déperdition d’énergie lors du fonctionnement.

5/ Un confort de haut niveau notamment grâce à son silence.

6/ Un démarrage du chauffage rapide.

7/ Lorsqu’il rentre chez lui lors d’une journée d’hiver, l’occupant des lieux apprécie l’arrivée rapide de la chaleur.

8/ Un respect relatif de l’environnement grâce à l’absence de pollution et une absence de danger d’intoxication par le kit de carbone.

9/ L’absence d’émission de gaz à effet de serre.

10/ Le fait qu’il n’est pas nécessaire d’installer une citerne de stockage de gaz si la maison n’est pas reliée au réseau de distribution de gaz de ville.

11/ Un entretien simple, car un examen annuel de la chaudière par un professionnel est le plus souvent suffisant ;

12/ La compatibilité de la chaudière avec tous les systèmes de chauffage.

Si on choisit une chaudière ionique, on profite en plus d’un encombrement et d’un poids inférieur à ceux d’une chaudière à résistance.

Une chaudière électrique ionique peut donc constituer une solution intéressante s’il faut chauffer un espace dans lequel aucun autre appareil de chauffage ne peut être installé.

Economisez jusqu’à 35%

 

Une chaudière électrique à résistance est économique à l’achat, mais son utilisation est coûteuse en raison du prix de l’électricité.

Toutefois, si le logement n’est pas très grand et s’il ne peut pas être relié au réseau de distribution de gaz de ville, le chauffage électrique devient plus intéressant, car le gaz stocké dans une cuve coûte presque deux fois plus cher que le gaz naturel.

D’autre part, une chaudière électrique est caractérisée par une forte consommation d’énergie.

Sa puissance est comprise entre 30 et 40 kilowatts, il faut prévoir un budget annuel approximatif de 2000 € si le logement a une surface habitable de 100 m².

Il est donc recommandé d’équiper la chaudière d’un système de régulation qui optimise la consommation d’électricité ou de choisir une chaudière ayant déjà ce système.

Le système de régulation peut notamment évaluer constamment la température de l’eau lorsqu’elle part vers le circuit de chauffage ou lorsqu’elle en revient.

L’occupant du logement peut régler la consommation d’énergie de la chaudière en réglant la température.

Grâce à cette tâche très simple, la température de l’eau est ajustée au 10e de degré près, ce qui entraîne une réduction de la consommation d’énergie superflue.

Il est également possible de faire poser un thermostat d’ambiance, mais il faut vérifier si cet appareil permettra de faire des économies d’énergie équivalentes à celles qu’un régulateur peut procurer.

Par ailleurs, si la maison est alimentée en électricité par des panneaux photovoltaïques, le choix d’une chaudière électrique peut être rentable si ces panneaux produisent suffisamment d’électricité.

Cependant, compte tenu du coût de l’électricité, il est recommandé de demander à un spécialiste qualifié d’évaluer l’isolation thermique du logement, surtout si celui-ci est ancien.

En effet, une mauvaise isolation du toit, des fenêtres, des murs et des portes ainsi que la présence de ponts thermiques peut entraîner des gaspillages d’énergie très importants.

Cette démarche est capitale, surtout si la maison est située dans le nord de la France.

Enfin, s’il est difficile de choisir pour le chauffage de la maison une énergie autre que l’électricité, il est judicieux de comparer les avantages d’une chaudière électrique avec ceux d’un réseau de radiateurs électriques.

luctus quis justo diam dolor. leo. ut dolor Praesent Donec sed