Les différentes technologies de chaudière qui existent aujourd'hui

  1. Les chaudières à gaz à condensation
  2. Les chaudières à gaz basse température
  3. Les chaudières fonctionnant au fuel
  4. Les chaudières à bois basse température
  5. Les chaudières à bois à condensation
  6. Les chaudières électriques
  7. Comment optimiser le chauffage de son logement

La chaudière est disponible à l’aide de différentes technologies, électrique, bois, granulés, au gaz, l’habitant a le choix d’un équipement indispensable pour la maison.

 

Les chaudières à gaz à condensation

Ce type de chaudière est capable de récupérer l’énergie contenue dans les fumées, ce qui peut procurer une performance dépassant 100 %.

La récupération est effectuée grâce à un procédé permettant la condensation de la vapeur d’eau se trouvant dans les fumées.

Il en résulte que l’eau se trouvant dans le réseau subit un préchauffage, ce qui permet une réduction de la consommation de gaz nécessaire pour atteindre une température satisfaisante en hiver.

Ainsi, si l’on choisit une chaudière à gaz à condensation pour remplacer une chaudière vétuste ou démodée, l’économie d’énergie peut atteindre 30 %.

Le rendement peut être optimisé grâce à la mise en place de radiateurs pouvant fonctionner à des températures inférieures à 65°.

Le choix d’une chaudière ayant cette technologie est par ailleurs obligatoire si la maison a un conduit individuel pour l’évacuation des fumées.

Economisez jusqu’à 35%

 

Les chaudières à gaz basse température

Pouvant être alimentée par le gaz de ville, elle procure un bon niveau de chauffage en chauffant l’eau à une température de 40° alors qu’une chaudière à gaz classique doit chauffer l’eau à 90°.

En conséquence, la performance peut atteindre 120 % de celle d’une chaudière standard, mais elle est inférieure à celle d’une chaudière à condensation.

Il en résulte que la commercialisation de ce type de chaudière sera sans doute arrêtée prochainement.

En effet, les modèles actuellement proposés ne sont pas conformes à la norme européenne Euroconception, car ils consomment trop d’énergie pour procurer un rendement satisfaisant.

 

Les chaudières fonctionnant au fuel

Le choix de ce type de chaudière peut être intéressant si la chaudière devant être remplacée fonctionne avec le combustible.

Une chaudière au fuel peut avoir une condensation, mais elle est moins respectueuse de l’environnement.

En outre, le coût de son utilisation peut s’alourdir si les cours du pétrole augmentent.

Il est donc clair que si on fait bâtir une maison neuve, il est préférable de choisir une chaudière consommant une énergie moins polluante.

 

Les chaudières à bois basse température

Capable de chauffer une maison efficacement en portant la température de l’eau à 40 degrés, ce type de chaudière est plus performant qu’une chaudière classique.

Elle doit toutefois être reliée à une cheminée ou à une double ventouse pour l’évacuation des fumées.

Sa technologie est par ailleurs moins élaborée que celle d’une chaudière à condensation.

 

Les chaudières à bois à condensation

Seules les chaudières alimentées par des granulés de bois peut bénéficier de cette technologie qui repose sur le principe de la condensation de la vapeur d’eau contenue dans les fumées.

Il en résulte une diminution de la consommation de combustible.

La performance est donc supérieure à celle d’une chaudière à bois basse température et elle peut dépasser de plus de 20 % celle d’une chaudière classique.

Cependant, une chaudière à bois à condensation doit être reliée à un réseau d’évacuation des fumées à double ventouse pour garantir son étanchéité.

 

Les chaudières électriques

Peu coûteuse à l’achat, une chaudière électrique chauffe l’eau qui est ensuite dirigée vers les radiateurs.

Son utilisation est facile et elle n’aggrave pas les émissions de gaz à effet de serre tout en ne consommant aucun combustible.

Cependant, elle consomme une quantité importante d’électricité et elle est volumineuse.

Elle doit aussi être équipée d’appareils spécifiques pour que sa consommation d’énergie soit limitée.

Elle peut cependant concéder une solution correcte s’il faut chauffer un petit logement ou s’il n’est pas possible de bénéficier d’un raccordement au réseau de distribution de gaz de ville.

Mais, compte tenu du prix de l’électricité, l’utilisation annuelle d’une chaudière électrique est plus coûteuse que celle d’une chaudière à bois.

 

Comment optimiser le chauffage de son logement

Si l’on fait bâtir un pavillon neuf, il faut demander l’avis d’un spécialiste du chauffage pour savoir comment il faudra choisir la technologie de la chaudière pour réduire le plus possible les dépenses de chauffage.

Conformément aux nouvelles normes, le constructeur de la maison fera en sorte que l’isolation thermique et phonique soit optimale.

Le spécialiste du chauffage prendra en compte le climat de la localité ainsi que l’orientation des différentes pièces de la future maison.

En tenant compte de ces éléments, il pourra faire des calculs qui permettront de savoir quelle est la technologie qui permettra le maximum d’économies d’énergie.

Si on achète une maison ancienne dont l’installation de chauffage doit être refaite, il est conseillé de demander l’avis d’un spécialiste du chauffage et celui d’une personne spécialisée dans l’isolation thermique des logements.

Il en est ainsi surtout si le diagnostic de performance énergétique de la maison est défavorable.

Les interventions de ces professionnels permettront de savoir comment le chômage pourra être optimisé grâce à un choix judicieux de la chaudière et à l’amélioration de l’isolation du bâtiment.

Economisez jusqu’à 35%

venenatis, libero. massa ut id, Phasellus amet, diam mi, eleifend nunc