Combien coûte une rénovation d'électricité ? Comment faire ?

ledabelleTravauxRenovation ElectriciteCombien coûte une rénovation d’électricité ? Comment faire ?

Le prix à prévoir pour la rénovation

Pour faire procéder à la rénovation d’une installation électrique, il faut s’attendre à une dépense moyenne de 135 € par mètre carré. Le montant peut dépasser 200 € par mètre carré si le circuit a été installé depuis plusieurs dizaines d’années et s’il est très vétuste.

Ce prix peut être atteint notamment s’il faut faire des saignées dans les murs pour insérer de nouveaux fils en vue d’alimenter des prises ou des interrupteurs ajoutés ou déplacés.

A titre d’exemple, il faut payer environ 1000 € pour la remise d’un tableau électrique aux normes.

La pose d’une nouvelle prise électrique peut coûter en moyenne 110 €, mais le prix atteint souvent 150 € si elle doit être installée dans la salle de bains ou dans la cuisine.

 

Les principales normes applicables à un circuit électrique

En vertu de la norme NF C 15-100, toute installation électrique domestique doit notamment répondre aux exigences suivantes :

  • Être équipée d’un tableau électrique
  • Avoir un disjoncteur général et des dispositifs permettant des coupures temporaires de courant en cas d’incident dans l’une des pièces.
  • Avoir des dispositifs différentiels
  • Avoir dans chaque pièce un nombre suffisant de prises de courant reliées à la terre pour qu’il soit possible d’utiliser simultanément plusieurs appareils électriques sans recours dangereux à des multiprises.

Enfin, dans les salles de bains, les prises doivent se trouver au moins à 60 cm de la baignoire ou de la douche.

 

Les risques qui peuvent résulter d’une installation non conforme

Les nouvelles normes ont été édictées pour que les circuits électriques soient adaptés aux besoins résultant de l’apparition des nouveaux appareils tels que les ordinateurs, les consoles de jeux, les tablettes ou les smartphones.

En effet, les circuits électriques posés avant 1992 ont été conçus en fonction des besoins qu’avaient les particuliers à cette époque, mais ils ne peuvent pas garantir une sécurité parfaite actuellement.

Il en résulte que si un circuit électrique n’est pas mis en conformité, les occupants du logement risquent de recevoir des décharges électriques par exemple à cause d’un fil mal isolé ou d’un équipement défectueux.

De plus, près du tiers des incendies qui se déclarent en France chaque année résultent d’une défaillance du circuit électrique.

Par ailleurs, 1000 personnes sont gravement électrisées chaque trimestre.

Economisez jusqu’à 35% sur votre rénovation

 

Le diagnostic préalable

Ce diagnostic constitue la démarche à effectuer avant de faire rénover l’installation.

Devant être réalisé par un professionnel certifié dont les coordonnées peuvent être trouvées sur le site du ministère du Logement, il permet de savoir quels sont les travaux dont l’installation a besoin.

Il est par ailleurs obligatoire avant toute mise en vente ou en location d’un logement dont l’installation électrique a plus de 15 ans.

 

Comment il faut rechercher l’électricien rénovateur

Il est indispensable de choisir un artisan ayant de sérieuses références.

La recherche est plus facile si l’on demande les coordonnées de bons professionnels aux personnes suivantes :

  • Le syndic de copropriété de l’immeuble si le bien concerné est un appartement
  • Le professionnel qui a fait le diagnostic
  • Les vendeurs d’équipements électriques pour particuliers.

En effet, ces commerçants sont souvent en relation avec des électriciens qu’ils recommandent à leurs clients.

Après avoir obtenu les coordonnées de plusieurs entrepreneurs fiables en effectuant ces démarches, il faut demander un devis à chacun d’eux.

Les demandes de devis doivent contenir les mentions suivantes :

  • Un rappel des travaux recommandés par la personne qui a fait le diagnostic.
  • L’indication de la surface de chacune des pièces, de la date de mise en place du circuit électrique et de ses caractéristiques.
  • Une demande d’attestation d’assurance en responsabilité civile professionnelle et en garantie décennale. Ces assurances sont indispensables pour que le client soit couvert contre tout risque résultant d’une rénovation défectueuse.
  • Par ailleurs, il ne faut surtout pas faire effectuer le travail par un individu qui a omis de s’inscrire au registre du commerce ou au répertoire des métiers, car il travaille illégalement. Il en résulte que le risque d’être victime d’un manquement grave ou d’une malhonnêteté est très important si l’on fait confiance à ce genre d’individu.
  • Il faut également refuser de payer le travail d’avance.

Les devis reçus doivent être examinés et comparés avec soin.

Si l’un d’eux contient une imprécision concernant l’engagement de l’artisan, un éclaircissement écrit doit être demandé.